L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[JDC] Scènes apocalyptiques place Vauban

27 janvier 2014 Rédacteur ,

Cet article sera mis à jour avec les photographies de notre rédacteur sorti de garde à vue. D’autres journalistes amateurs corroborent cette version des faits : http://contrescarpe.malaiac.net/2014/01/27/la-provocation-policiere-pour-les-nuls/

La place Vauban fut le théâtre de légers affrontements entre jeunes manifestants et forces de l’ordre. Malgré leur caractère impressionnant, ils ont vite été résorbés par les forces de l’ordre et auraient donné lieu à 256 gardes à vue (dont l’un de nos rédacteurs) ! Il fallait bien justifier ce déploiement disproportionné de gendarmes mobiles et CRS.

Les premières provocations furent évidemment policières. En plein cœur de la manifestation, juste après la dispersion, des individus louches ont eu un comportement stupide pour un manifestants, intelligent pour un flic en civil : ils ont secoué des grilles sans raison, sans agresser personnes, alors que les escarmouches commencent souvent au contact avec les CRS, par une aspersion de gaz lacrymogène. Ils se sont attaqués au camion média..

Ce geste irrationnel (que l’on peut distinguer sur la vidéo ci-dessous, malheureusement de bien médiocre qualité) a eu pour effet d’attirer les manifestants, curieux et déterminés, sans pour autant susciter aucune réaction des flics en brassard, qui restait à les regarder.

Les flics se sont simplement disposés autour du groupe mené certes par leur collègue, mais dans lequel s’agglutinaient de plus en plus de patriotes.
Une fois les manifestants regroupés, ces individus les ont baladés (en faisant des va et vient)...

...pendant que les CRS se rapprochaient,

...pour les emmener dans une cuvette,

à l’intérieur de laquelle les CRS n’ont plus eu qu’à cueillir les militants du Jour de Colère, qui n’avaient plus aucune voie de sortie. En une demi-heure, c’était plié. 256 gardés à vue.

Les GàVés sont maintenant en train de sortir au compte-goutte. Aucune charge n’est évidemment retenue contre eux. C’est normal : pour la plupart, ils étaient par curiosité ou pour couvrir l’événement (Un caméraman et cinq ou six journalistes - dont deux « vrais » - ont été pris). Ils devraient tous sortir avant 20h, sauf ceux qui ont été plus « agités », qui passeront immédiatement en comparution.

27 janvier 2014 Rédacteur ,

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0