L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[Invalides] Collusion entre les casseurs et la police ?

Le témoignage d’un de nos lecteurs, H. de N. :

Hier, comme bon nombre de mes concitoyens, je suis allé à Paris manifester ma désapprobation à la loi « Taubira ». Après celle-ci, ma sœur et moi-même souhaitions participer « aux veilleurs » pour la nuit.
Dans un premier temps, voyant un groupe de veilleurs s’installer avenue de Breteuil, nous avons grossi leur nombre. Vers 20h30, apprenant que le groupe principal des veilleurs se situait en face du pont Alexandre III, nous nous sommes déplacés pour rejoindre les Veilleurs par le boulevard des Invalides. Un barrage d’une trentaine de CRS nous empêche d’accéder à l’esplanade des invalides au niveau du carrefour de la rue de Grenelle et de la rue de Talleyrand.

Les CRS bloquent l’accès aux Invalides...

Nous insistons pour passer et ces derniers nous réplique de manière agressive mais sans violence physique que c’est impossible et qu’il fallait partir. Une vingtaine de passant, tout au plus, était présent et souhaitait comme nous franchir ce barrage. Un jeune homme de 22 ans, voyant 2 personnes autorisées par les CRS à franchir ce barrage demande également à passer. Une fois de plus le CRS répond vertement qu’il ne faut pas y songer et qu’il doit « dégager ». Ce jeune homme fait demi-tour un peu exaspéré, prend son téléphone pour répondre ou passer un appel téléphonique. A ce moment-là, 3 CRS se jettent sur lui, l’emmènent derrière un véhicule de police, le mettent à terre et le rouent de coup avec une violence inouïe.

... sauf pour les futurs « casseurs ».

Presque immédiatement après, entre 20 et 30 jeunes vêtus la plupart en blouson avec une apparence qui dénote par rapport aux manifestants arrivent sans qu’on sache d’où ils viennent, sont autorisés à franchir le barrage. Une dizaine de mètres au-delà du barrage certains retirent leur blouson qui laisse apparaître des T-shirts avec des croix gammées. Qui étaient ces jeunes ? Policiers ou autre chose, je n’en sais rien mais je sais qu’ils ont pu franchir avec la complicité des CRS.

Bien sur, ma sœur et moi avons témoigné toute la soirée de ce que nous avons vu. Ma sœur parlant plus volontiers de la violence insupportable des forces de l’ordre censées protégées les Français des gens malhonnêtes. Moi choqué plus par la complicité des CRS avec ces gens dit d’extrême droite. Pour beaucoup, la rumeur circulait déjà que des voyous avec un casier judiciaire étaient « formés » par les CRS pour se faire passer pour des gens d’extrême droite.

Ce que j’ai retenu de cette soirée, c’est que j’ai vu d’un coté des manifestants particulièrement pacifiques et d’un autre des CRS d’une violence inadmissible complices de casseurs supposés d’extrême droite.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0