L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[INFO] Timbrées, les Femen s’affichent dans le Xe arrondissement

16 juillet 2013 Rédacteur

La République des bisous et de la tolérance est fière de vous dévoiler le nouveau visage des timbres postaux !

Les traits de la nouvelle Marianne de la Poste ne sont autres que ceux d’Inna Shevchenko, la sinistre égérie des Femen.
En République française, on peut profaner Notre-Dame, agresser un cortège de manifestation, insulter des croyants et mettre à bas des calvaires (en Ukraine), et être élevé au rang de symbole national.

Inna Shevschenko dans ses oeuvres en Ukraine, devant la croix des martyrs du communisme, qu’elle vient de scier.

Inna Shevschenko en égérie républicaine :

Vous n’y croyez pas ? Le Figaro nous révèle pourtant l’intention des concepteurs du timbre : rendre hommage aux Femen en créant un timbre à leur effigie. Du propre aveu d’Olivier Ciappa, ledit "artiste", « En 1789, Marianne aurait été Femen. Outre le fait qu’elle était sein nu, la liberté, l’égalité et la fraternité, ce sont les valeurs des Femen. »

Réaction des Femen sur leur compte Twitter : « Désormais, tous les homophobes, extrémistes et fascistes devront lécher mon cul pour envoyer une lettre ! ».

Vous apprécierez le lyrisme de la muse slave.

La gauche libertaire ne s’arrête pas là. Sur Twitter, le maire socialiste du Xe arrondissement est très fier d’annoncer aux béotiens que les impôts des administrés financent l’affichage d’un gigantesque panneau dans l’arrondissement, encore une fois à l’effigie des "sextremistes" ukrainiennes.

Admirez :

Français, la mascarade n’a qu’assez duré !

La République relativiste a peut-être Inna Shevchenko.

Nous, nous avons Sainte Jeanne d’Arc !

16 juillet 2013 Rédacteur

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2022 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0