L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[INFO] L’humour douteux de l’attaché parlementaire de J-P Michel

Connaissez-vous Jean Bourdeau ? Probablement pas.

En revanche, vous connaissez certainement l’homme pour qui il travaille : Jean-Pierre Michel, sénateur socialiste de Haute-Saône. Le parlementaire avait notamment refusé d’auditionner les représentants de la manif pour tous, insulté le sénateur vendéen Bruno Retailleau (motif : les Vendéens ont combattu la République), s’était prononcé en faveur de l’utérus artificiel et déclaré que « le juste, c’est ce que dit la loi ».

Pèle mêle, la liste est indigeste mais cela permet de cerner le personnage.

Dernière déclaration : cette fois, c’est son attaché parlementaire, Jean Bourdeau, qui s’en charge.

Comme le rappelle le Printemps français, le jeune homme a récemment déclaré sur Twitter que Valls ferait bien de tirer au canon sur le Printemps français, à l’image d’un Bonaparte devant l’église Saint-Roch.

« L’esprit républicain », on vous dit !

Le tour du personnage gagne en intérêt lorsque l’on navigue sur la page Facebook de l’intéressé (ces informations étant publiques et librement accessibles à tous).

On y apprend ainsi que le jeune homme est un inconditionnel de Dieudonné (poussant le vice jusqu’à aimer deux pages de l’artiste). A côté du nom de l’artiste, se trouve celui d’une autre page « aimée » par Jean Bourdeau : celui d’Erwann Binet. Que pense ce dernier de l’artiste sulfureux ? Imaginez si le jeune attaché avait été de droite, quel tollé c’eût été.

Artistes toujours : notre jeune homme est, semble-t-il, un admirateur de Bertrand Cantat. C’est en tout cas ce qu’indique sa page Facebook. Rappelons que Bertrand Cantat, musicien et militant d’extrême-gauche, a assassiné sa compagne (adultérine), Marie Trintigan, en 2003. Que l’on aime la musique, soit, mais quid de l’homme ? On a les modèles que l’on mérite...

Plus troublant, Jean Bourdeau est également amateur, selon sa page Facebook, d’un certain Georges Ibrahim Abdallah. Georges Ibrahim Abdallah est un communiste révolutionnaire de nationalité libanaise, anciennement membre du Parti social nationaliste syrien. Il a été condamné en France à perpétuité pour actes de terrorisme.

Voilà donc un homme de bon goût, aux accointances honnêtes.

Heureusement que les amis de Jean-Pierre Michel sont là pour nous rappeler le juste et le bon !

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0