L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[Indonésie] Attentat suicide devant une cathédrale durant le dimanche des rameaux

Pour plus de 230 millions de musulmans sur 260 millions d’habitants, l’Indonésie est le pays qui compte le plus de musulmans au monde. Malheureusement, cela s’accompagne d’une forte montée de l’islamisme radical. En témoigne l’attentat contre la cathédrale de Makassar ce dimanche 28 mars, lors de la messe des Rameaux.
A 10h30, plus de 20 personnes ont été tuées lors de cette attaque suicide, qui fut commis par deux kamikazes, un homme et une femme. Le porte-parole de la police de la police nationale Argo Yuwono explicite les faits : « Deux personnes circulaient à moto quand l’explosion s’est produite au principal portail de l’église, les assaillants tentaient d’entrer dans le périmètre de l’église ». Ils ont donc essayé d’entrer dans l’enceinte de la cathédrale à moto. Ils se sont tués dans l’attentat.

Le crime a été commis à la fin de cette messe marquant l’entrée dans la semaine sainte. Les familles rentraient alors paisiblement chez elles. Un témoin relate la puissance de l’explosion qui a propagé des lambeaux de corps dans l’ensemble de la cathédrale et sur le parvis.

L’un des deux assaillants faisait partie d’un mouvement islamique radical soutenant l’Etat islamique : le JAD. C’est un groupe très actif et prospère en Indonésie.

L’Indonésie a longtemps été un symbole de tolérance religieuse, avec de nombreuses religions cohabitant ensemble. Il y a une majorité de musulmans, 26 millions de chrétiens, ainsi que d’importantes minorités bouddhistes et hindoues.

Mais depuis les années 90, le wahhabisme y est de plus en plus présent et infiltre les sphères privées tout autant que les sphères politiques. Dans certaines régions, la charia est observée depuis plus de 20 ans. La police religieuse applique les peines, répressions et châtiments corporels qui vont avec. De nombreuses églises chrétiennes ont été détruites par les autorités publiques. Les hommes politiques chrétiens sont blâmés et condamnés pour blasphème. Les libertés religieuses s’effritent de plus en plus, surtout pour les chrétiens.

Bien que le président indonésien Joko Wikodo ait condamné « fortement cet acte terroriste », peu de mesures sont prises pour empêcher l’expansion de ce radicalisme. Le Pape François a déclaré prier pour toutes les victimes de violences « en particulier celles de l’attentat de ce matin en Indonésie devant la cathédrale de Makassar ».

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2021 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0