L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[IN MEMORIAM] Bienheureux Martyrs de septembre

2 septembre 2014 Rédacteur

Aujourd’hui, mardi 2 septembre, les catholiques de France se souviennent des Bienheureux Martyrs de septembre 1794.

Notre-Dame de Chrétienté rappelle ce martyre sur son site :

Entre le 2 et le 5 septembre 1792 plus de 3000 "suspects", évêques, prêtres, religieux, laïcs, détenus à Paris, vont être sauvagement massacrés par les bandes révolutionnaires. Les plus importants massacres auront lieu au couvent des Carmes, à l’abbaye de Saint-Germain, au séminaire Saint-Firmin, aux prisons de la Force, rue Saint-Antoine.
Parmi ces 3000 victimes de septembre 1792, 191 ont été béatifiées par Pie XI le 17 octobre 1926.

L’escalier du martyre, marqué d’une plaque "Hic ceciderunt" ("Ici ils tombèrent") est aujourd’hui inclus dans le jardin du séminaire universitaire de l’Institut catholique.

Église Saint-Joseph-des-Carmes, 74, rue de Vaugirard, 6e arr. - M° Rennes
On peut vénérer ces béatifiés dans la crypte ossuaire érigée sous la chapelle.

"La Révolution est un bloc" (Georges Clémenceau)

L’Association des Martyrs de la Révolution rappelle les faits. En voici un bref extrait :

« Deux par deux les prêtres sont appelés et, sortant par la chapelle de la Vierge, il passent dans le petit corridor menant au jardin, sont poussées vers le petit perron où ils sont massacrés à coup de sabres, de piques et d’outils agricoles. Les corps sont traînés et entassés au pied d’un if proche.
[...]

En arrivant à la Section, après le massacre, un des commissaires dit :”Je ne comprend pas ces gens, ils allaient à la mort comme on va à un mariage !“ »


2 septembre 2014 Rédacteur

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0