L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[GOUVERNEMENT] 11 ministres membres d’un club « discret » auparavant présidé par Duhamel

7 février 2021 Contributeurs extérieurs

Alors que l’affaire Duhamel est révélée au grand jour, le club « discret » du Siècle, que le camarade du directeur de Sciences po présidait jusqu’à sa démission le 4 janvier 2020, est poussé au devant de la scène nationale, au grand dam de l’exécutif.

Ce club élitiste très fermé, fondé en 1944, regroupe de façon confidentielle le gratin de la société française, entre grands patrons, grands intellectuels, hauts fonctionnaires, et surtout, comme il l’a été récemment dévoilé, un certain nombre de dirigeants politiques. En effet il y a quelques jours l’Obs a confié avoir eu accès à l’annuaire où sont gardés, dans le plus grand des secrets, les noms des presque 600 membres de l’organisation. Y figureraient les noms de 11 ministres du gouvernement d’Emmanuel Macron, à savoir Gérald Darmanin (Ministre de l’Intérieur), Florence Parly (Armées), Jean-Michel Blanquer (Education), Franck Riester (Commerce extérieur), Agnès Pannier-Runacher (Industrie), Sébastien Lecornu (Outre-mer), Amélie de Montchalin (Fonction publique), Jean-Baptiste Djebbari (Transports), Emmanuelle Wargon (Logement), ainsi que le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune.

Maintenant que les liens étroits qui relient l’entourage du Président de la République à Olivier Duhamel sont dévoilés, on comprend que l’exécutif tente de dissimuler l’affaire. Déjà entaché par les accusations d’inceste à l’encontre du politologue français alors que le scandale retentissait déjà au-delà des frontières., ces révélations risquent de couter cher au gouvernement.

Eloïse Fide

7 février 2021 Contributeurs extérieurs

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2021 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0