L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[GLEEDEN] 160 élus prennent la défense de la fidélité

20 février 2015 Rédacteur , ,

Plus de 160 élus d’Ile-de-France ont décidé de faire entendre leur voix dans une tribune publiée par Le Figaro pour défendre l’article 212 du Code civil qui stipule que « Les époux se doivent mutuellement respect, fidélité, secours, assistance » et appeler la RATP à refuser de diffuser cette publicité et à s’engager publiquement à ne plus promouvoir à l’avenir ce type de campagne.

« Nous avons été nombreux à être choqués par la publicité sur la promotion de l’infidélité par un site de rencontre extraconjugale sur les bus et dans le métro en Ile-de-France. Et pourtant, trimestre après trimestre, malgré les multiples plaintes et pétitions la RATP persiste, comme tout récemment en cette fin janvier. Cette atteinte à la fidélité, socle de la confiance dans le mariage républicain, nous touche. Et c’est d’abord en qualité d’élu que nous voulons témoigner de notre indignation. »

La liste des signataires est accessible en fin de Tribune.

La polémique enfle ces dernières semaines suite à une nouvelle campagne de Gleeden en Ile-de-France. A tel point, que les Associations familiales catholiques (AFC) ont assigné devant le tribunal de grande instance de Paris la société en question pour contester la légalité de ses communications publicitaires.

Pour les AFC, la promotion de l’adultère à laquelle se livre Gleeden est une violation du Code civil et il n’est donc pas légal de faire la publicité des rencontres extra-conjugales, qui plus est en pleine rue et à la vue de tous (y compris des enfants puisque ces campagnes sont affichées dans le métro et sur les bus).

Avec une hypocrisie certaine, on répond chez Gleeden que l’« on comprend pas trop » et que l’« on n’incite personne à tromper son conjoint, on propose juste une plate-forme ». En apprends dans cette même réponse que les équipes de Gleeden « continuent de travailler avec des experts afin de faire évoluer les mentalités autour de la notion de liberté dans le couple ».

Autre fait particulièrement révélateur, l’article de France Info consacré au dépot de plainte des AFC interroge Caroline Mécary, militante LGBT et “avocate spécialiste du droit de la famille” (sic) qui s’oppose à la plainte et déclare « Ce n’est pas cette association qui va faire la police de la pensée. Elle n’a pas à dire aux gens comment ils doivent se comporter. C’est une intrusion dans la vie privée qui paraît totalement irrecevable. Il n’y a pas de fondement juridique à cette plainte ».

Il n’y rien de surprenant, à la fois dans l’orientation très nette de l’article de France Info (pourtant radio publique financée par nos impôts) et à la réaction de Caroline Mécary déjà bien connue pour sa promotion de la PMA et la reconnaissance des enfants nés de GPA à l’étranger.

Cette même avocate regrettait déjà que le débat sur la PMA et la GPA soit pris en otage par « le boniment réactionnaire alimenté par la cathosphère intégriste et fachisante, qui déverse des torrents de bêtise et de haine » (sic).

20 février 2015 Rédacteur , ,

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0