L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[Génération Identitaire] Appel national à manifester contre la dissolution du mouvement

15 février 2021 Contributeurs extérieurs

Gérald Darmanin a entamé la procédure de dissolution du groupe Génération Identitaire. Les représentants du mouvement ont 10 jours pour s’exprimer. Ils organisent donc une manifestation ce samedi 20 février à Paris (le lieu reste encore inconnu à ce jour).

Si Génération Identitaire est dans le viseur du ministre de l’intérieur, c’est à cause de leurs récentes actions spectaculaires qui ont capté l’attention du public. Celle qui a fait le plus réagir est la « mission Pyrénées », qui consistait à se positionner sur un col de montagne pour empêcher les migrants de passer.
Certains journaux de gauche dénoncent également leur action lors d’une manifestation contre les violences policières en 2020. Les militants de Génération Identitaire avaient déployé une banderole flanquée des slogans « Justice pour les victimes du racisme anti-blanc - White Lives Matter » sur le toit d’un immeuble en face de la manifestation.

Le mouvement identitaire a souvent été attaqué en justice, mais très rarement condamné. Ils agissent dans le respect des lois et refusent d’employer la violence. De même, leurs propos n’ont jamais été condamnés. Ainsi, leurs actions coup-de-poing se terminent souvent par une simple garde à vue, rien de plus.

La procédure de dissolution est décriée par de nombreuses personnalités, pas nécessairement par attachement à ce groupe, mais plutôt pour le respect des valeurs telles que la liberté d’expression. L’avocat William Goldnadel affirme : « C’est bien parce que je me refuse à accepter ce déni de démocratie que je vous annonce avoir accepté de défendre Génération Identitaire dans cette procédure inacceptable de dissolution. C’est mon honneur d’avocat. ». De même pour le journaliste Clément Weill-Raynal qui déclare : « Quoi qu’on puisse penser des idées de Génération Identitaire, ses militants n’ont jamais été condamné, ne prônent ni ne pratiquent la violence (contrairement aux groupuscules antifas) ».

Mais la gauche ne semble pas du même avis et appelle unanimement à la dissolution définitive du groupe, condamnant par là même tous ceux qui oseraient faire un parallèle entre insécurité et immigration massive.

Alexandre Saintine

15 février 2021 Contributeurs extérieurs

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2021 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0