L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Frigide Barjot adresse ses voeux aux premiers « mariés » homosexuels

5 juin 2013 Thibault Corsaire

« On ne lâche rien » : le slogan fait florès, mais n’est malheureusement pas partagé par tous... Et notamment Frigide Barjot, qui renie ainsi ses engagements passés au sein du collectif Manif Pour Tous.

On savait Frigide attachée au concept d’union civile (qui lui avait valu d’être huée place Bellecourt, à Lyon). Son absence lors de la grande manifestation du 26 mai à Paris avait fait grand bruit, tout comme son départ de la Manif pour tous.

L’ancienne égérie est désormais allé plus loin : à l’occasion de la première parodie de « mariage » de paires de même sexe, Frigide Barjot a adressé ses meilleurs "voeux d’engagement, de bonheur et de fidélité" au couple, ainsi que le note un article du Point.

Certes, Frigide Barjot, à la tête de son nouveau mouvement L’Avenir pour tous , demande aux candidats aux prochaines élections de « s’engager dans leur programme électoral à abroger la loi Taubira ».

Etrange paradoxe pour quelqu’un qui adresse des voeux de bonheur aux « mariés » de Montpellier. Certes, l’on ne saurait souhaiter un quelconque malheur à ces personnes, car ce serait un manque profond de charité. Leur vouloir du mal ne serait pas chrétien : nous combattons le faux mariage et l’idéologie qui la sous-tend, pas les personnes qui ont recours à ce « mariage ».

Toutefois, Frigide Barjot semble oublier que les millions de personnes descendues dans la rue depuis six mois se battent pour la Vérité, et que cette parodie de mariage reconnu par l’Etat est tout sauf en accord avec la Vérité.

5 juin 2013 Thibault Corsaire

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2022 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0