L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[ÉGLISE] Les hussards de la modernité à l’assaut des derniers dogmes de l’Eglise

7 décembre 2021 Contributeurs extérieurs

Jeudi 25 novembre 2021, l’archevêque de Paris, Mgr Aupetit, se voyait contraint de remettre sa charge aux mains du Pape, à la suite du déferlement médiatique advenu à son égard au vu de la révélation d’une affaire qu’il aurait eue avec une femme il y a quelques années de cela. Sans nous attarder dans cette brève à la détermination de la véracité des faits, et, le cas échéant, à leur évidente condamnation morale, nous nous pencherons sur l’intrigante réponse apportée au scandale par l’une des illustres « théologiennes » de notre temps.

En effet, samedi 27 juin 2021, l’autoproclamée « théologienne » Anne Soupa, connue pour son ardent militantisme « chrétien féministe », visant à dynamiter les derniers fondements millénaires de l’Eglise catholique, ainsi que pour sa candidature en 2020 à l’Archevêché de Lyon, fait cruellement preuve d’une impardonnable inculture théologique en se plaçant sur la défense de l’archevêque pour affirmer qu’ « une liaison amoureuse, c’est la vie ». Certes, cela est le cas pour les laïcs, mais c’est volontairement oublier l’interdiction faite aux membres du clergé d’entretenir une relation avec une femme, réitérée par l’Eglise catholique depuis ses premiers conciles œcuméniques jusqu’aux dernières déclarations du Pape Paul VI, qui affirmait que le prêtre est un alter Christus  : à l’instar du Christ, il doit vivre dans la chasteté. La terrible réformiste, qui ferait trembler Luther lui-même, ajoute que « le célibat est un martyr pour certains prêtres » : or, ce n’est pas après 8 ans de séminaire que l’on se rend enfin compte de sa faiblesse. Que de mauvaise foi !

Cette tentative de déracinement catholique jusqu’au plus profond des institutions ecclésiastiques ne s’inscrit cependant que dans la triste fin de vie pseudo-militante d’une protestante hystérique et frustrée qui n’a jamais pleinement digéré les limites posées par l’ordre divin à sa vision moderne de liberté absolue et de jouissance sans entraves. Peut-être finira-t-elle un jour son cheminement progressiste par le transsexualisme dans l’illusion de pouvoir enfin entrer dans les ordres.

7 décembre 2021 Contributeurs extérieurs

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2022 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0