L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[EGLISE] Imprimatur accordée au catéchisme de la FSSP

26 août 2014 Rédacteur

Mgr Aillet, évêque de Bayonne, Oléron et Lescar, a accordé son imprimatur aux deux premiers cycles de formation des « Trois Blancheurs », le catéchisme de la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre (FSSP).

Réaction du district de France de la FSSP : « Grâce aux démarches accomplies par les abbés Jacques Olivier et Alexis Garnier auprès de Mgr Marc Aillet, "Les Trois Blancheurs" sont enfin munies de l’imprimatur d’un évêque de France. Deo gratias, et saluons le courage de Mgr Aillet en même temps que le travail de tous les confrères qui participent aux Trois Blancheurs, depuis l’élaboration des volumes jusqu’à la correction des devoirs par correspondance.
Espérons que l’imprimatur accordé encouragera beaucoup de familles et pourquoi pas de paroisses à utiliser « Les Trois Blancheurs » pour la transmission de la foi aux plus jeunes.
 »

Mgr Aillet explique à Famille Chrétienne : « Dans mon diocèse, de nombreuses familles utilisent « Les Trois blancheurs » pour transmettre la foi à leurs enfants. J’ai jugé nécessaire qu’elles aient la certitude que ces documents étaient conformes à la foi et à la morale catholiques, ce qu’atteste l’imprimatur. [...] Un bon catéchisme doit s’appuyer sur les quatre grands piliers de la catéchèse rappelés par le Catéchisme de l’Église catholique, à savoir :la profession de la foi, les sacrements, la vie de la foi, résumée dans les dix commandements, et la prière du croyant, c’est-à-dire le Notre Père. La catéchèse doit reposer à la fois sur l’acquisition d’un savoir, l’apprentissage de la prière et la découverte que la foi se vit, qu’elle implique un comportement chrétien  »

26 août 2014 Rédacteur

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0