L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[ÉDUCATION] Polémique pro-vie au lycée Gerson : tempête dans un verre d’eau

Sur un ton grave, Europe 1 et BFM TV s’en inquiètent : des « dérives intégristes » mineraient le lycée Gerson, établissement catholique sous contrat à Paris.

A l’origine de la polémique : lors de séances d’instruction religieuse, des intervenants extérieurs, membres de l’association pro-vie Vita ont mis en cause l’avortement de masse. Ainsi, les journalistes rapportent que l’avortement a été présenté comme « un homicide involontaire » par ces intervenants.

Selon les media de l’oligarchie, des parents d’élèves et des professeurs (dont on ignore le nombre) se sont élevé contre cet enseignement, dénonçant l’ « imposition d’une vision des plus obscurantistes de notre société ».
De là à évoquer un complot intégriste [sic], il n’y a qu’un pas, que ne s’embarasse pas de franchir le professeur interrogé par Europe 1, imputant la responsabilité de l’évènement à l’influence qu’aurait l’Opus Dei dans l’établissement.

De son côté, Vita se défend dans un communiqué, qualifiant de « calomnieux » les propos rapportés et condamnant la cabale qui s’est ensuivie : « Les personnes qui se sont exprimées à Gerson sont formées, responsables et respectueuses. Or, après l’intervention à Gerson, différents écrits, certains anonymes, ont circulé, prêtant aux deux intervenantes des propos outranciers qu’elles n’ont jamais tenus. »

La polémique n’est pourtant rien de plus qu’une tempête dans un verre d’eau : le lycée Gerson est un lycée catholique. Or, la position de l’Eglise sur la tragédie de l’avortement est bien connue, des parents comme des professeurs.
Qu’il nous soit permis de reproduire ici cette position telle qu’énoncé d’une manière ferme et limpide dans le Catéchisme de l’Eglise catholique :

« La vie humaine doit être respectée et protégée de manière absolue depuis le moment de la conception. Dès le premier moment de son existence, l’être humain doit se voir reconnaître les droits de la personne, parmi lesquels le droit inviolable de tout être innocent à la vie (cf. CDF, instr. " Donum vitæ " 1, 1).

Avant d’être façonné dans le ventre maternel, je te connaissais. Avant ta sortie du sein, je t’ai consacré (Jr 1, 5 ; cf. Jb 10, 8-12 ; Ps 22, 10-11).

Mes os n’étaient point cachés devant toi quand je fus fait dans le secret, brodé dans les profondeurs de la terre (Ps 139, 15).

Depuis le premier siècle, l’Église a affirmé la malice morale de tout avortement provoqué. Cet enseignement n’a pas changé. Il demeure invariable. L’avortement direct, c’est-à-dire voulu comme une fin ou comme un moyen, est gravement contraire à la loi morale »

A l’instar de nos comparses du Salon Beige, nous nous interrogeons : « Est-il permis de dire ce qu’est un avortement dans un établissement catholique ? »

Tandis que certains osent parler d’ « endoctrinement », la propagande de mort subventionnée par l’Etat s’étale partout, y compris dans les salles de classe d’établissement catholiques, sans que personne ne s’en émeuve.

N.B : une page Facebook de soutien à l’établissement a été créée, tout comme un mot-dièze sur Twitter : #SoutienGerson

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0