L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[DIRECT] Manifestation du 26 mai 2013

Suivez notre direct de la manifestation du 26 mai à Paris. Suivez-nous également sur Twitter.

Réactualisez cette page en permanence. Les dernières informations seront placées en haut de cette page.

***

19h10 : Ludovine de La Rochère a fait un superbe discours très applaudi par la foule : "Nous continuerons à défendre sans relâche le mariage homme-femme."

19h06 : Charles cartigny nous indique que l’ambiance est bonne dans le métro. Les manifestants clament "François, ta loi, on n’en veut pas !" sur les quais de la station Duroc.

18h52 : Messeigneurs Brouwet et Batut ont été vus à la manifestation.

18h40 : La tentative de Xavier Bongibault pour défendre l’union civile est accueillie par des lazzi.

18h30 : Ludovine de La Rochère trouve les chiffres de la Préfecture de police ridicules. Le comptage des organisateurs n’est pas terminé.

Le pont de l’Alma est toujours bloqué.

18h26 : Une source émanant de la sécurité de la Manif pour tous nous indique que les CRS seraient en train "de se chauffer place de l’opéra" où arrivait le cortège de Civitas.

18h20 : Bruno Gollnisch et Gilbert Collard sont toujours sur les Invalides.

18h00 : L’esplanade des Invalides est toujours noire de monde. L’abrogation, c’est maintenant !

17h50 : La Préfecture de police annonce qu’elle a décompté 150 000 personnes. Les Invalides, la place Vauban, le boulevard des Invalides, l’avenue de Breteuil, sont pleins à craquer.

17h48 : Le boulevard des Invalides et l’avenue de Breteuil sont pleins à craquer.

17h44 : Les manifestants de la place Vauban n’ont plus de place !

17h39 : Henri Guaino est toujours sur place. Au micro de BFM TV, il indique qu’il viendra à toutes les éventuelles prochaines manifestations. À nouveau, il réclame un référendum.

17h35 : De nombreux Versaillais sont encore bloqués à la gare et empêchés d’aller manifester.

17h19 : Nicolas Gougain traite Frigide Barjot et Ludivine de la Rochère de "divas" sur BFM TV.

17h15 : Les salopards sont sur l’esplanade des Invalides.

17h07 : Les personnes décidées à rester sur place après la manifestation officielle commencent à converger vers les Invalides et à franchir les barrages du service d’ordre.

17h03 : Sur BFM TV, Frigide Barjot estime que la loi doit à présent être appliquée.

17h02 : Le député italien Luca Volontè fait en ce moment un discours dénonçant la politique de François Hollande. Il est le seul homme politique invité sur le podium.

17h00 : Il est confirmé que Jacques Bompard a été empêché d’accéder au point presse. Il avait rendez-vous avec les journalistes de RCF Vaucluse. Il semble que ce traitement soit réservé à tous les élus de la droite nationale.

16h50 : Les organisateurs de la manifestation interdisent l’accès au point presse à certains élus, alors qu’ils étaient invités ! Jacques Bompard, qui fait sa neuvième manifestation, serait concerné.

Les ponts sont bunkerisés.

16h40 : L’abbatiale Saint-Germain-des-Prés fait sonner ses cloches à la volée pour saluer le passage des manifestants. Le boulevard Saint-Germain est toujours plein. Sur un balcon, « des femmes nues se frottent sur leur balcon » nous indique Charles Cartigny. La foule les hue.

16h37 : Aux Invalides, la Bretagne est bien représentée !

16h32 : Le groupe "Ni à vendre, ni à louer" fait une action sur les Champs-Elysées. France-Info indique que les personnes sont dispersées avec des lacrymogènes.

16h30 : Loriquet nous annonce que les Antignones (il pense que ce sont elles) ont effectué une action sur la place du Trocadéro. Elles portaient des fumigènes rouges et noirs.

16h25 : Sur le boulevard Saint-Germain, Danton a changé de camp !

16h20 : De nombreuses photos nous parviennent du cortège parti de la rue d’Asuterlitz. Charles Cartigny est toujours sur le boulevard Saint-Germain. De nombreuses banderoles ont été déployées sur les façades.

16h15 : La place des Invalides est remplie.

15h50 : Des manifestants ont réussi à monter sur les toits du siège du parti socialiste, rue de Solférino (source).

Premières arrestations !

Cortège de la porte de Saint-Cloud

14h40 : Les bateaux-mouches et les RER klaxonnent au rythme de la Manif pour tous.

"Job d’été : ventre-à-louer"

15h35 : Les ponts Alexandre III et de l’Alma sont bloqués. Fort dispositif policier devant la fondation Pierre Bergé.

15h32 : Marion Maréchal-Le Pen sur BFMTV : "C’est mon devoir d’accompagner les jeunes Français dont je suis la porte-parole. Ce mouvement est politique, il n’est pas partisan. L’UMP a profondément déçu. Si la loi est passée au Sénat, c’est à cause des sénateurs UMP."

15h30 : Jacques Bompard est venu en famille rejoindre le cortège du Vaucluse. Ici avec son épouse, madame le maire de Bollène.

15h25 : Action Hommen en cours en marge du cortège de la place Dauphine. Les policiers poursuivent les courageux Hommen.

15h22 : Deux lesbiennes de 18 et 20 ans remontent le cortège parti d’Asuterlitz en se tenant par la main et en criant : "Liberté ! Bonheur pour tous !" Elles ne rencontrent que des fous rires.

15h20 : Les sciences-pistes opposés à al loi Taubira se sont regroupés dans le cortège de la place Dauphine derrière une banderole.

15h15 : Le cortège de la place de Saint-Cloud continue à longer les quais. Foule considérable.

15h10 : Des opposants LGBT à la LMPT prépareraient une action violente sur l’un des cortèges. En toutes circonstances, gardez votre calme.

15h08 : Légère altercation entre royalistes et service d’ordre de la Manif pour tous dans le cortège parti d’Austerlitz en raison d’un drapeau fleurdelysé.

15h01 : Chouan lyonnais est arrivé au niveau du Trocadéro avec le cortège de la place Dauphine. Beaucoup de jeunes font entendre leur voix : "Hollande, ta loi, on en veut pas !"

L’abbé Grosjean en direct sur BFM TV : "ces jeunes Français ne sont pas des violents, ils viennent simplement dire que la parité dans le mariage et dans les famille est un bien précieux. Il faut se recentrer sur l’intérêt de l’enfant. La complémentarité père-mère est structurante."

14h58 : Corsaire nous informe : les ponts sur la Seine sont couverts de manifestants arborant les couleurs bleu-blanc-rouge ! Les quais sont à nous !

Depuis le cortège d’Austerlitz, Charles Cartigny nous indique que rue du cardinal Lemoine, les CRS montent la garde.

14h54 : Déclaration de Philippe Arino : "Mes craintes étaient aussi une demande. Pour l’instant, il y a des familles, comme d’habitude. Il n’y a pas de casseurs, pas d’"Hollande casse-toi !", que des "Ta loi, on en veut pas !", et d’est tant mieux. Le problème est qu’on n’a pas réussi à casser le cliché de la manif homophobe avant le passage de la loi alors que nous avions les moyens argumentatifs et humains de briser cette image."

14h50 : Un hélicoptère est présent dans le ciel au-dessus du cortège parti d’Austerlitz.

14h43 : Monseigneur Aillet, évêque de Bayonne, est présent dans les cortèges avenue Henri Martin avec les "Salopards".

14h40 : Les musulmans contre le mariage ganymède sont présents en nombre dans le cortège partant de la gare d’Asuterlitz. Florilège de photographies.

14h35 : Nos informateurs nous indiquent que la foule est nombreuse à Austerlitz et porte Dauphine. À Austerlitz, toute la France des provinces est représentée : Provençaux, Occitans, Catalans, Dauphinois, Savoyards, Bretons, nous indique Charles Cartigny.

14h25 : Un message circule sur les réseaux sociaux et les portables : les manifestants des cortèges partis d’Asuterlitz et de Saint-Cloud sont incités à se rendre aux Invalides après 17h et à ne pas se plier à la volonté de la police qui a décidé de faire aboutir ces cortèges avenue de Breteuil et à Montparnasse, afin de diviser la foule.

14h20 : On nous informe qu’à son arrivée à Paris une candidate libérale aux prochaines législatives anglaises a été prise à parti avec son groupe. Alors qu’ils venaient manifester, ils ont été agressé par une association d’homosexualistes franco-britannique. Une bagarre a failli éclater.

14h15 : Porte de Saint-Cloud, les manifestants sont extrêmement nombreux pour saluer les bateaux qui flottent sur la Seine.

13h30 : Le groupe Sclérose improvise un concert à l’angle du boulevard Lannes et de l’avenue Chantemesse

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0