L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[DIRECT] La Manif pour Tous du 2 février, à Paris, minute par minute

Suivez la Manif’ pour Tous parisienne du 2 février avec Le Rouge & le Noir !

Réactualisez cette page en permanence. Les dernières informations seront placées en tête.

N’hésitez pas à nous faire parvenir vos photos, enregistrements et témoignages sur notre boîte électronique : contact@lerougeetlenoir.org, & sur Twitter : @RetNlagazette, où nous assurons un direct avec le mot-dièse #2FévRetN.


La manifestation officielle est terminée. Pour suivre en direct les événements qui succèdent à la dispersion, cliquer ici : http://www.lerougeetlenoir.org/les-breves/direct-paris-apres-la-dispertion-de-la-manif-pour-tous-du-2-fevrier .

18h05 : Premiers gazages rue Victor Schoelcher et boulevard Raspail. Quelle précocité !

18h04 : La dispersion s’effectue, pour l’instant, dans le calme absolu.

18h01 : Des policiers en civil sont également postés rue Victor Schoelcher.

17h58 : Des policiers en civil se disséminent de l’avenue Coty (gare TER) jusqu’au boulevard Arago. L’avenue Coty devrait-elle servir à isoler un groupe que l’on ferait passer pour « extrémiste » ?

17h54 : Un mauvais coup semble se préparer.

17h52 : Vingt-cinq fourgons de CRS sur le boulevard Montparnasse. Des policiers en civil endossent des « sweats » de la Manif pour Tous.

17h49 : Des policiers en civil se rassemblent vers l’avenue du général Leclerc par la rue Froidevaux, et au 2, avenue René Coy.

17h46 : François de Rugy, cheftain des députaillons EELV, parle sur BFM TV de « vaine querelle » (alors que la famille est l’institution la plus importante !) et prône l’infaillibilité et la sainteté de la « loi » parlementairement votée. Il parle de « rumeurs absurdes » à propos du Gender.

17h37 : Goûtez, avec Le Rouge & le Noir, l’ambiance de la place Denfert-Rochereau et remarquez un charmant drapeau des États pontificaux :

17h35 : Les CRS prennent leurs marques.

17h33 : Magnifique vue panoramique du cortège.

17h30 : Petit survol de la place Denfert-Rochereau :

17h28 : Branle-bas de combat chez les policiers en civil devant le boulevard Saint-Jacques.

17h26 : De nombreux manifestants quittent déjà la place Denfert-Rochereau.

17h22 : La préfecture de police de Paris annoncerait quatre-vingt mille manifestants dans les rues de la capitale. Nous sommes le 2 février, pas le 1er mars !

17h19 : Le cortège de Montparnasse rejoint enfin le gros des troupes campées à Denfert-Rochereau.

17h15 : Des renforts CRS arrivent pas le boulevard Pasteur.

17h14 : Le député UMP Philippe Gosselin annonce cinq cent mille manifestants à Paris. L’indésirable Harlem Désir ose dénoncer une « manipulation »... Est-il en orbite ?

17h09 : En fait, le cortège est coupé en deux au niveau de Montparnasse.
Les « Mariannes » étaient bien là :

17h07 : La queue du cortège apercevrait enfin la place Denfert-Rochereau. En bonus, une vidéo du drapeau de 600 m2 déployé dans l’après-midi à Paris :

17h04 : Des cornemuses jouent à Denfert-Rochereau.

16h59 : La place Denfert-Rochereau, entièrement saturée, est incapable d’accueillir tous les manifestants... !

16h53 : Ludovine de La Rochère prévient le gouvernement : « Arrêtez de jouer aux apprentis sorciers ! ».

16h51 : Un hélicoptère de la préfecture de police de Paris continue de survoler les manifestants.

16h48 : Ludovine de La Rochère est abondamment applaudie par la foule. Elle se réjouit de la mondialisation de la Manif pour Tous.

16h44 : Ne cessons pas de dénoncer la novlangue socialiste. L’œuvre contre-révolutionnaire au début du XIXe siècle, avec Bonald entre autres, ne cherchait pas autre chose que « restaurer » le langage et le sens des mots, détournés de leur ontologie. Il faut non seulement le faire, aujourd’hui, avec « liberté » ou « égalité », mais aussi avec « famille ».

16h39 : En 2013, les socialistes avaient pour stratégie de minimiser les chiffres des manifestations. En 2014, la nouvelle stratégie est de faire croire qu’elle s’oppose à un « fantasme ». Un moyen de plus, aussi, de faire oublier la contestation persistant contre la prétendue loi Taubira.

16h37 : De nombreux policiers en civil sont annoncés au croisement entre les boulevards Saint-Jacques et Arago.

16h34 : Manuel Valls invite les Français à ne pas trop fréquenter Twitter. En bref, contentez-vous de la propagande jacobine.

16h32 : Des policiers en civil se concentreraient avenue du maréchal Leclerc et se prépareraient à y provoquer une première fois les manifestants.

16h30 : La Manif pour Tous annonce un « meeting » le 8 mars à la Mutualité contre la loi « Famille » du Parti socialiste.

16h29 : La place Denfert-Rochereau est bondée :

16h26 : Le boulevard Raspail est saturé. Les manifestants restants sont détournés vers le boulevard Montparnasse.

16h24 : Place Denfert-Rochereau, l’on joue avec les couleurs des drapeaux !

16h15 : Marion Maréchal Le Pen apparaît sur les écrans de la place Denfert-Rochereau. Elle est applaudie par de nombreux manifestants.

16h09 : Sans familles, pas d’hommes libres, nous rappelle-t-on place Denfert-Rochereau.

16h07 : Sur BFM TV, David Assouline, porte-parole des sénateurs socialistes, veut croire à une petit centaine de milliers de personnes dans les rues de Paris... La tendance est déjà à minimiser les faits. « Fantasme » semble être le mot-clef donné par les idéologues socialistes. Ils persistent et signent dans le mensonge et, par machiavélisme, retournent l’accusation. Relayons toujours la vérité : http://www.lerougeetlenoir.org/les-breves/gender-une-video-a-regarder-et-a-partager .

16h02 : Une poignée de contre-manifestants s’essaierait à faire de la provocation.

15h58 : Le professeur américain Oscar Lopez témoigne de la Terreur imposée par le Gender.

15h53 : Des manifestants entendent se retrouver à proximité de l’Odéon après la dispersion officielle de la Manif pour Tous.

15h48 : M. Vincent Autin, premier faux « marié » de France, veut faire croire que la Manif pour Tous représente une minorité de Français. L’équipe de la rédaction veut bourrer le crâne de ses téléspectateurs en avançant qu’il n’y a pas d’ « actualité chaude » contre la famille dans notre pays... Que dire de plus ! Retenons bien : on nous dit qu’il n’y aura pas de GPA...

15h43 : Lionel Lumbroso a pris la parole sur le podium de la Manif pour Tous.

15h42 : Le gouvernement semble impatient de passer à l’acte.

15h38 : Pendant ce temps, le porte-parole des députés socialistes parle sur BFM TV de « fantasme » à propos du Gender. Et Jean Garrigues de parler de « manifestation de la peur ». Ont-ils donc tous si peur ? Et M. Garrigue de comparer cette nouvelle obsession prétendue du complot avec la crainte contre le « complot juif » dans les années 1930. Heureusement que l’avenir nous appartient !

15h37 : L’on nous annonce l’ouverture d’un deuxième itinéraire pour permettre aux manifestants de progresser.

15h33 : Le mobilier urbain de la place Denfert-Rochereau a été démonté.

15h31 : Un hélicoptère de la préfecture de police de Paris survole les troupes de la Manif pour Tous. Pour information, les suppôts de M. Valls attendaient cent mille personnes à Paris...

15h25 : Toutes les générations se pressent vers la capitale, y compris les plus jeunes !

15h18 : Certains rédacteurs du Rouge & le Noir arrivent enfin place Denfert-Rochereau...

15h16 : Les premiers manifestants arrivent à Denfert-Rochereau. Le cortège de la manifestation fait près de huit kilomètres de long.

15h13 : L’on nous signale l’arrestation « préventive » de douze militants supposés du GUD, emmenés illico dans un commissariat parisien.

15h11 : Les slogans fusent de toutes parts, tels que : « François, ta mère, est-ce qu’elle s’appelle Robert ? ».

15h10 : Un comptage a lieu près de la bouche de la station de métropolitain Duroc : ne le manquez pas !

15h07 : M. Valls, avez-vous un slip de rechange ?

15h05 : Les manifestants reprennent en chœur les classiques : « Taubira, ta loi, on en veut pas ! ».

15h01 : La France se lève pour le Sacré-Cœur ! Souvenons-nous de la Vendée !

14h59 : Les cortèges de la Manif pour Tous ont commencé à envahir le boulevard Raspail.

14h54 : Nicolas Gougain persiste et signe en défendant le prétendu « droit à l’avortement », « la contraception » et le droit à l’enfant. L’égo de l’orgueil humain...

14h52 : Il y a encore beaucoup de monde sur le pont Alexandre III...

14h49 : Le député UMP Moreau est présent au sein du cortège.
Nicolas Gougain, chantre de la LGBT, dit sur BFM TV ne pas comprendre les motivations des manifestants : après plusieurs mois, que lui faut-il donc ? Le Gender est pour lui un « ennemi imaginaire », une « théorie du complot ». Mensonge, quand tu nous tiens...

14h45 : Des manifestants attendent encore à l’École Militaire ! Ils sont impatients de se mettre en marche !

14h38 : C’est l’heure du comptage !

14h35 : À présent, le cortège passe par Duroc, après déjà une heure et demie de cheminement.

14h34 : Le drapeau de 600 m2 de la Manif pour Tous est déployé sur l’esplanade des Invalides.

14h30 : Dans son entrevue avec BFM TV, Marion Maréchal Le Pen dit ne voir « aucune radicalisation » de la Manif pour tous.

14h27 : Les bannières de la Manif pour Tous dominent Paris :

14h20 : Solennellement, Henri Guaino se confie auprès des Français.

14h12 : Prenez l’ambiance, avec Le Rouge & le Noir, de la manifestation au quai d’Orsay !

14h04 : L’on nous confirme la présence du député UMP Henri Guaino dans le cortège. Il dévoile aux media la fragile stratégie de la gauche au pouvoir.

13h53 : Les « Mariannes » pour le mariage et pour l’enfance sont là.
L’avenue Bosquet est noire de monde et ne désemplit pas :

13h47 : Le sinistre Erwann Binet veut faire croire, sur BFM TV, que les Français ont accepté la loi Taubira et qualifie de « fantasmes » les slogans concernant le Gender, la PMA ou la GPA. Rafraîchissons-nous la mémoire : http://www.lerougeetlenoir.org/les-breves/gender-une-video-a-regarder-et-a-partager .

13h42 : Beaucoup de slogans rappellent l’importance du rôle des parents dans l’éducation des enfants. Des rappels élémentaires pour des choses de bon sens, malheureusement mises à mal par des velléités totalitaires et jacobines...

13h40 : L’on se presse au portillon !

13h31 : Frédérique Espagnac, porte-parole du Parti socialiste, tente de décrédibiliser la manifestation de ce jour et ose vanter la prétendue politique familiale menée par le gouvernement... Elle s’inscrit en faux contre Nicolas Sarkozy qui a eu l’outrecuidance de critiquer ladite "politique familiale". Faisons-nous entendre !

13h29 : Il y a du monde dans les rues de Paris, cet après-midi !

13h24 : Une banderole qui en dit long. Ce n’est pas contre une rumeur, mais contre une malheureuse et sordide réalité que l’on manifeste aussi aujourd’hui : n’oubliez pas que vous devez être le sel de la terre et, en ce jour de fête de la Purification, la lumière de la société. Réinformez !

13h20 : Les manifestants se tiennent en rangs serrés. Cet après-midi s’annonce prometteur !

13h11 : C’est parti ! Le cortège se met en branle, par la tête. Il était temps !

12h54 : Les militants se pressent vers l’École Militaire :

L’avenue Duquesne se remplit !

12h39 : Le député UMP Philippe Gosselin confirme la présence d’huissiers dans le cortège.

12h05 : BFM TV nous informe que des huissiers seront bien présents dans les cortèges de la Manif pour Tous cet après-midi, n’en déplaise au sieur Valls.

11h51 : La place Denfert-Rochereau, où l’arrivée du cortège est prévue, se pare aux couleurs de la Manif pour Tous.

11h26 : Les grands media s’installent à l’École militaire et se préparent à couvrir la manifestation :

11h20 : Ludovine de la Rochère donne sa première entrevue, sur place. Les volontaires s’activent pour les derniers préparatifs.

Jour J – 11h14 : Les forces de l’ordre sont déjà en position.

1er février – J-1 : Après de longues et difficiles négociations, la Préfecture de police de Paris et les coordinateurs de la Manif pour Tous ont enfin pu se mettre d’accord sur l’itinéraire du cortège qui partira à 13 heures de l’École militaire pour rejoindre la place Denfert-Rochereau par l’avenue Bosquet. Voici l’itinéraire proposé par la Manif pour Tous :

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0