L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[DIRECT] 25 mai : soirée sur les Champs et Veilleurs

25 mai 2013

Les Français en révolte sont à l’initiative d’un rassemblement pacifique sur les Champs-Elysées ce soir à partir de 20h30, afin d’afficher le refus du pays face à la loi Taubira.

Le message suivant circule sur les réseaux sociaux :


Apportez de quoi faire la fête : Hollande s’en va le 26 mai !

Tous sur les Champs-Elysées ce samedi dès 20h30 ! Préparons la victoire du lendemain en exposant massivement notre détermination sur la plus célèbre avenue du monde !
Valls et Hollande, sachez-le : les Français peuvent faire la fête sans que les voitures soient brûlées, les vitrines brisées et les magasins pillés...

► Sur Twitter :

► Sur Facebook :

Français en Révolte, faites passer le message : Tous aux Champs samedi à 20h30 !

21h45 : les Français en révolte arrivent sur les Champs-Elysées, de tous les côtés. Ils sont calmes et déterminés.

21h10 : Face aux opposants pacifiques, certains gendarmes mobiles ont déjà sorti la matraque. Serviront-elles ?

21h20 : Petit aperçu du dispositif mis en place contre l’opposition non-violente aux Champs-Elysées :
Photographie prise par @ChoKoSuiss

21h25 : les opposants pacifiques n’entendant pas lâcher d’un pouce, les gendarmes mobiles débutent les sommations sur les Champs.

photographie prise par @ChoKoSuiss

21h30 : Innovation en matière de maintien de l’ordre ? Une passante déclare « ils ont dit "ils vont taper les jeunes", il ne faut pas rester ici ».

Pendant ce temps là, les fourgons cellulaires des forces de l’ordre (plus connus sous le nom de « paniers à salade » sont déjà sur place sur les Champs-Elysées Le gouvernement a le sens des priorités...

21h35 : le grand bal des interpellations débute...

Le rédacteur de la gazette royaliste Lys Ardent est interpellé :

21h40 : Les forces de l’ordre n’ont pas l’air très heureuses de voir des jeunes gens chanter la Marseillaise sur les Champs-Elysées. Laissez-nous deviner, c’est anti-républicain ?

Toujours sur les Champs, un lecteur fidèle nous informe que plusieurs membres de sa famille, dont sa propre mère, se sont fait embarquer.

Pendant ce temps là, les Veilleurs ont investi la place de la Sorbonne afin de lire des textes et chanter l’Espérance, comme à l’accoutumée.

21h50 : Sur les Champs-Elysées, les interpellations de « Français en révolte » continuent :

21h55 : Retour place de la Sorbonne. L’ambiance est calme chez les Veilleurs, en dépit de la pression que les forces de l’ordre font peser sur les organisateurs.

22h00 : Suite des interpellations sur les Champs. Le travail semble plus aisé qu’au Trocadéro après la victoire du PSG...

Déterminés, les Français en révolte bloquent les Champs-Elysées :

22h05 : rien n’ébranle le calme des Veilleurs, place de la Sorbonne :

Cette « Veillée des régions », à la veille de la manifestation et de la grande veillée, est l’occasion pour les Veilleurs de toute la France de se réunir.

Ainsi, les Veilleurs aixois ont apporté leur banderole provençale :

22h05 : A l’intérieur d’un panier à salade, un français en révolte déclare avoir été interpellé devant Luca Volontè (président du groupe parlementaire du Parti populaire européen au sein de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe) !

Il semble bien que cette personnalité politique de premier plan, de nationalité italienne, ait assisté à ces interpellations abusives. Luca Volontè avait déjà apporté son sonatine à la vague d’opposition envers la loi Taubira.

22h15 : Pas moins de 37 personnes ont été interpellées ce soir (chiffre provisoire). Certains se sont fait embarquer pour simple port du sweat-shirt de la Manif pour tous !
Cela fait 16 de plus que les casseurs du Trocadéro... A croire qu’en France, mieux vaut être un violent casseur qu’un opposant politique pacifique.

22h20 : François-Xavier Bellamy, maire-adjoint de Versailles, est présent parmi les Veilleurs

22h25 : Jean-François Legaret, maire uMP du 1er arrondissement, prend la parole chez les Veilleurs, place de la Sorbonne. M. Legaret est candidat à la primaire UMP pour la Mairie de Paris. Il déclare ce soir : « Le droit est l’art du bien et de l’équité ».

22h40 : Les paniers à salade se dirigent vers le commissariat de la rue de l’Evangile.

Bilan de la soirée sur les Champs-Elysée : 37 interpellés, dont Matthieu Colombani (directeur général du Parti Chrétien-Démocrate).

Addendum : Une cinquantaine de personnes ont été interpellées. C’est donc plus de deux fois le nombre des pillards du Trocadéro.

Ces interpellations ont donné lieu à des gardes à vue de plus de vingt heures. En effet, ils sont libérés ce soir aux alentours de 21h45

25 mai 2013

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0