L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

De l’ambassade américaine au Vatican

La toile s’est fait l’écho d’une nouvelle étonnante : les Etats-Unis fermeraient leur ambassade auprès du Saint-Siège. Ce faisant, Barack Obama indiquerait une nouvelle fois qu’il méprise l’Eglise catholique, avec qui il est opposé tant sur le terrain des moeurs (IVG, mariage gay...) qu’en politique extérieure (sur la Syrie, notamment). Le magazine Time titre, ironiquement : « Holy See Ya Later » ("Saint Siège, à plus tard"), et rapporte les réactions outragées de certains catholiques américains.

La réalité est plus prosaïque : les Etats-Unis ne ferment pas leur ambassade au Saint-Siège. Leur nouvel ambassadeur, Ken Francis Hackett, ancien vice-président Caritas Internationalis et président de l’agence d’information catholique des États-Unis, Catholic Relief Services (CRS), qui a pris ses fonctions le 21 octobre dernier, garde son poste. Il demeure dans sa résidence officielle de Rome. En revanche, ses services (soient 7 personnes) vont rejoindre l’ambassade américaine en Italie, officiellement pour des raisons budgétaires.

Avec ce déménagement, l’ambassade américaine se trouvera en fait plus proche du Vatican qu’auparavant : pas de quoi crier à la « dégradation gigantesque » des relations entre les Etats-Unis et le Saint-Siège, comme l’a fait l’ancien ambassadeur américain James Nicholson, ex-Secrétaire d’Etat aux anciens combattants dans l’administration Bush.

Même si l’on peut légitimement objecter que les Etats-Unis aient voulu marquer leur défiance vis-à-vis du Pape François, qui se retrouve sur la même ligne que la Russie au Proche-Orient, il paraît excessif d’y voir une attaque frontale contre l’Eglise catholique.

Ce déplacement d’ambassade n’a ainsi rien à voir avec la fermeture, radicale, de l’ambassade d’Irlande auprès du Saint-Siège, en novembre 2011 : le gouvernement irlandais, rendu anticlérical, voulait ainsi répondre aux scandales de pédophilie au sein du clergé, et indiquer que l’ère d’une Irlande catholique fidèle à Rome était terminée.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0