L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[COVID-19] Vers un passeport sanitaire ?

15 janvier 2021 Contributeurs extérieurs

En novembre dernier, le chroniqueur BFMTV Christophe Barbier avait déclenché une vague d’indignation en affirmant que nous devions offrir un laisser-passer aux personnes s’étant portées volontaires pour être vaccinées du coronavirus, leur donnant la possibilité de retrouver leur liberté et d’aller ainsi dans des restaurants, des théâtres ou des musées tandis que les autres seraient encore obligés de rester confinés et se verraient refusée l’entrée de nombreux lieux.

Aujourd’hui qu’en est-il de cette proposition ? L’idée d’un « passeport sanitaire » s’est développée et aux quatre coins du monde, des mesures visant à le mettre en place émerge dans les hautes sphères de différents pays.

Ainsi, Le mois dernier, Israël a annoncé que les citoyens qui se font vaccinés contre la COVID-19 recevront des « passeports verts » qui leur permettront d’entrer dans certains endroits et de manger dans les restaurants. Le gouvernement de l’Ontario au Canada a, quant à lui, récemment admis qu’il étudiait des « passeports d’immunité » tout en examinant très sérieusement une série de restrictions imposées aux déplacements et à l’accès aux lieux sociaux pour les personnes non vaccinées. Dans la même veine, le premier ministre grec a récemment écrit à la chef de la commission européenne, Ursula von der Layen pour lui demander de mettre en place un « certificat standardisé » à l’échelle européenne afin de permettre aux personnes de prouver qu’elles ont été vaccinées pour qu’elles puissent voyager en toute tranquillité. L’Union Européenne n’a cependant pas attendu le premier ministre grec pour étudier la mise en place d’un tel passeport. Certains pays tels que l’Espagne, l’Estonie, l’Islande, la Belgique et le Danemark ont indiqué qu’ils étaient ouverts à une forme de passeport vaccinal, ainsi qu’au partage des données au-delà de leurs frontières nationales. La Grande-Bretagne, bien qu’ayant quitté l’UE et ne faisant donc partie d’aucun système européen standardisé, a elle aussi confirmé qu’elle déploiera des passeports vaccinaux, malgré les démentis antérieurs qui disaient qu’elle ne le ferait pas.

En France l’exécutif s’oppose toujours officiellement à la mise en place d’un tel passeport, mais des organismes tels que les entreprises du voyage ou le MEDEF militent et font pression pour que l’hexagone se dote de ce passeport.

La mise en place d’un passeport vert en inquiète plus d’un. Le chef de la protection des données de l’UE a ainsi déclaré à de maintes reprises que cette idée est extrême et dégoûtante.

De nombreux universitaires ont également dénoncé un système à deux vitesses qui pose des questions graves quant à la protection de nos données privées.

Alexandre Batis

Source

15 janvier 2021 Contributeurs extérieurs

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2021 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0