L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[COLONNES INFERNALES] Revue de presse du jeudi 14 XI 2013

Chers amis,

Voici votre revue de presse du jour dans les colonnes infernales. N’oubliez pas d’écouter les bulletins de réinformation de Radio Courtoisie.

1. L’Aberration crie sa colère

L’indignation et la condamnation morale sont les postures favorites du politiquement correct. Les médias et les hommes politiques passent plus de temps à s’insurger contre des mots qu’à tenter de résoudre les problèmes de fond ou de relayer les aspirations du peuple de France.

La dernière une de l’Aberration est ébouriffante de courage : « Assez ». Après Hessel et son « indignez vous », on ne pensait pas tomber plus bas dans le registre des titres creux si fidèles à ce monde artificiel de bisounours. N’ayant plus rien à dire, rien à argumenter, ils optent pour l’arme ultime du gauchiste : le cri de colère. Les personnes visées par cette une doivent trembler de peur.

2. Le « policier raciste » répond à Caniveau 89

Nous faisions hier référence à un article de Caniveau89 « dénonçant » un policier raciste. Le policier en question a répondu.

3. Prêtre enlevé : l’émotion mesurée des gazetiers autorisés

Les auditeurs et spectateurs des radios et télévisions généralistes savent bien le battage émotionnel qui entoure systématiquement l’enlèvement du premier journaliste venu. Membre de la caste, le journaliste est d’une espèce particulière, de la trempe des héros à qui l’on voue dès les premières heures admiration, récits hagiographiques, bandeau noir de soutien inconditionnel et autres messages scandés méthodiquement heure par heure.

Qui s’étonnera encore du traitement, fort différent, réservé aux enlèvements de simples civils, ou pire encore, à celui d’un prêtre catholique ? On peut gager que celui-ci — le père Georges Vandenbeusch — ne connaîtra pas le soutien bruyant de la profession des gazetiers et autres parasites vendeurs de papier. Mais l’Immonde va plus loin, relayant consciencieusement les éléments de langage du ministère des Affaires étrangères. La zone était bien sûr « formellement déconseillée du fait du risque terroriste et du risque d’enlèvement », et de façon irresponsable, « en connaissance de cause, le père Georges avait fait le choix de demeurer dans sa paroisse ».

Que les déclinistes se rassurent donc : l’art de la rhétorique et de la lexicologie reste parfaitement maîtrisé au Quai-d’Orsay, et celui du psittacisme sélectif l’est tout autant chez l’Immonde.

4. Les journalistes, désemparés face à l’alliance Le Pen - Wilders

Tantôt on a droit aux « ils n’ont aucun avenir », tantôt aux « Jean-Marie Le Pen était antisémite alors que Wilders défend l’État hébreux ». Clairement, les médias tentent de diviser ce nouveau camp.

Les médias s’amusent à faire croire qu’une réunion secrète (en réalité discrète et tout simplement de travail) s’est tenue aujourd’hui à Vienne, durant laquelle l’extrême droite aurait organisé un complot contre l’Union européenne.

Le changement de ton et de registre est d’ailleurs très frappant. On ne parle plus d’eurosceptiques mais d’europhobes. Lorsque l’Immonde évoque le sentiment de Geert Wilders qui trouve le FN « sympathique », les propagandistes précisent qu’il est chef d’un « parti d’extrême droite », « xénophobe » et « islamophobe ». Décidément, certains méritent vraiment l’internement psychiatrique, les phobies progressent à grand pas en Europe.

Ce qui dépasse l’oligarchie, c’est la mouvement de coalition, à l’échelle européenne, des partis politiques attachés à la patrie. L’Europe bouge !

5. Dans la série « les méchants blancs ruraux et cathos »

Une petite perle de lieux communs sur fond de revendications émanant de l’antifrance est disponible sur Caniveau89.

La jeune fille est née d’un père « français et allemand, athée » et d’une mère musulmane née en Algérie , elle même née de parents syriens et égyptiens. Ce grand mélange a donné une jeune fille sportive et qui sait se battre apparemment, une vraie féministe en somme !

En banlieue, la vie est belle et tout le monde s’aime. Mais en débarquant dans la France profonde, rurale, rance et raciste (le Maine-et-Loire ici), la jeune fille est confrontée à la discrimination.

Ce n’est pas tout, elle part étudier à la « Catho ». Ambiance moisie avec des gens catholiques emplis de préjugés et certains auraient même du sang bleu.
Avec un témoignage tout simple, vrai ou faux on ne sait pas, et des clichés magnifiques, Caniveau89 démontre sa haine de la France qui ne vit pas à Paris et qui ne pense pas comme les progressistes germanopratins.

Si cette jeune fille se sent si mal en France et se rappelle si souvent ses origines familiales, nos portes sont grand ouvertes... dans les deux sens.

6. Vous avez le droit de connaître votre père, uniquement si vous êtes le fils biologique d’un chanteur d’origine maghrébine

Vous défendez le droit d’un enfant à vivre avec son père et sa mère ? Vous êtes attachés à la possibilité pour un enfant de savoir d’où il vient et qui sont ses vrais parents ? Vous êtes un réactionnaire !

Sauf si l’enfant en question se révèle être le fils d’un chanteur au doux de nom de Khaled et s’il se livre aux caméras. Les médias s’émeuvent de cette affaire dans lesquelles les intentions du jeune homme sont tout à fait légitimes parce que naturelles.

« Je n’ai jamais manqué de rien, mais j’ai besoin de lui pour me construire, » répète-t-il.

D’ici quelques années, le Rouge & le Noir demandera aux médias de réaliser un entretien avec tous les enfants issus de GPA et PMA ou orphelins, qui vivront dans des « familles » homoparentales recomposées 8 fois.

Nous n’oublierons jamais ces enfants, tous ces enfants.

Le Rouge et le Noir veille,

Florimond & Louis Jaeger

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0