L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[COLONNES INFERNALES] du vendredi 22 XI 2013

Chers amis,

Voici votre réinformation du jour. N’oubliez pas d’écouter les bulletins de Radio Courtoisie.

1. Christine Boutin à la télévision iranienne : les hostilités médiatiques sont ouvertes

Feu à volonté sur Christine Boutin qui, dans une entrevue pour la télévision iranienne, s’en prend à Hollande et à la loi Taubira. La petite sphère de la gauchosphère ne s’en remet pas, mais rappelons-nous que personne n’avait critiqué le tartufe Bernard-Henri Lévy lorsqu’il avait parlé de « blowjob » sur CNN.

Pour notre part nous retenons une éminente contribution. Annonçons la couleur, l’auteur de cet article, paru sur le Nouvel Imposteur, en tient une couche. Non-content de considérer les manifestants qui ont hué Hollande le 11 novembre comme les tenants de la contre-révolution, il enchaîne avec un art consommé du ridicule les jeux de mots sur la foi catholique de Christine Boutin.

« Oh, chers lecteurs, ne croyez pas que la bigote s’en-alla à Saint-Jacques-de-Compostelle ou même encore à Lourdes, dans cette ville au patronyme si propre à narrer ses exactions. Ni même à Jérusalem. Encore moins. »

On remarque la construction d’esprit de cet athée mal rasé : le fait d’aller en Iran montre l’aversion probable à aller à Jérusalem, parce que on le sait tous, l’Iran est un pays antisémite, mais elle aurait pu aller à Lourdes, étant une « bigote ». Donc Lourdes la catholique est entre Jérusalem la tolérante et l’antisémite et oppressant Iran (admirez la liaison qui sied si bien).

« C’est en Iran que Christine Boutin s’en est allée, avec son nouveau bâton de pèlerin… Jean-Claude Martinez. Sculpté dans le bois de l’extrême-droite, lui qui fut professeur à Assas et surtout numéro trois du Front national. »

Ergo, Christine Boutin est une facho. Précision intéressante, le quidam qui a écrit cet article est professeur, selon le Nouvel Imposteur.

Mais elle n’est pas la seule à être fasciste. L’Iran est aussi un grand pays obscurantiste, « haut lieu de l’intégrisme musulman dans le monde ». L’auteur, apparemment heureux gagnant de la loterie grâce à laquelle il a reçu un CAPES, oublie de préciser qu’en Iran, même si les musulmans convertis sont sévèrement traités, les chrétiens ont le droit de fêter Noël, contrairement à ceux qui habitent en Arabie Saoudite ; de plus le ministère des Affaires étrangères iranien envoie des cartes de vœux chaque année pour Noël aux députés français, contrairement aux Qatari qui veulent retirer tous les symboles chrétiens dans les entreprises qu’ils rachètent.

S’en suit une sérénade en faveur de la loi Taubira et un parallèle à peine caché entre l’opposition à cette loi et les ayatollahs. Nous vous le répétons, ce quidam est professeur.

2. Peut-être parce qu’il est frangibus ?

Tout est bon pour faire croire que la maçonnerie n’est pas puissante, en particulier les articles allégés du Point et de Lèse-Presse et les fausses enquêtes presque indiscrètes. Dans cette veine, le Nouvel Imposteur nous propose une petite entourloupe en se demandant naïvement pourquoi Henri Proglio demeure à son poste chez EDF. Le médium cite Anne Lauvergeon qui accuse le citoyen-frère Henri d’être de la loge P2. Le Nouvel Imposteur laisse le lecteur dans le flou en parlant de « multiples réseaux » mais la réponse à la question-titre — « Comment Henri Proglio, l’homme à abattre, est devenu intouchable ? » — est claire : parce qu’il veut bâtir un monde meilleur avec l’inspiration lumineuse qu’il porte et reçoit du Grand Architecte.

3. Pour l’Immonde, les armes à feu se prêtent à l’humour... quand c’est le NPA qui menace les riches avec

Journaliste chez l’Immonde, la maquerelle du blog « Rouges & Verts » (une bien curieuse association de couleurs) pose le ton d’emblée : « Au NPA, on n’a pas de sous mais on a de l’humour. » Et c’est ainsi qu’une vidéo mettant en scène Olivier Besancenot avec une arme à feu mettant en joue Liliane Bettencourt se trouve encensée par un long article digne d’un vrai journaliste d’investigation.

Il faut bien se rappeler pourtant les longues diatribes moralisatrices de nos amis perroquets du système, dénonçant au choix la « libération de la parole » ou les propos transgressifs qui finissent par engendrer les actes qu’ils décrivent. Ne sont-ce pas les mêmes qui ont immédiatement relié les tirs au siège de l’Aberration et les « injures racistes » associant Taubira à la guenon ? Manifestement, envers et contre tous les faits, la violence ne saurait être d’extrême-gauche.

On est en droit de se demander le genre de traitement qu’aurait reçu une telle vidéo tournée par un responsable du FN braquant gentiment Pierre Bergé...

4. Violence à l’université de Lyon-II : l’extrême-gauche couverte par le système

Il fallait passer par le site associé du Figaro Étudiant pour entendre parler aujourd’hui des violences commises par des militants d’extrême-gauche à l’université de Lyon-II. En une phrase laconique — « Si rien n’est encore arrêté, les membres du comité de mobilisation, principalement d’extrême-gauche, sont déterminés à poursuivre la lutte », — un tweet du @CitoyenRevolte est introduit, expliquant que les actions violentes allaient continuer.

En façade, en revanche, rien ne filtre sur l’origine des heurts, qui ont pourtant fait quatre blessés parmi les personnels de l’université. Si le Figaro relaie les condamnations du ministre Fioraso, à aucun moment n’est annoncée la couleur des émeutiers ; quant aux autres médias, ni l’Aberration, ni l’Immonde, ni Caniveau89 ne se sont pressés de relayer les faits ni l’identité des coupables.

Circulez...

... Y a rien à voir !

5. Le nouvel article de l’Immonde reflète son habituel aveuglement

Il n’en fallait pas davantage à l’Immonde qu’une héroïne de confession musulmane dans une bande dessinée grand-public pour sombrer à nouveau dans l’amalgame et les analyses simplistes. Parce qu’il représente une minorité chérie par la caste médiatique, ce personnage se voit immédiatement attribuer le titre de « reflet de l’évolution de la société », également décerné aux héros noirs et ganymèdes.

Le problème, c’est que les chiffres révèlent que l’Immonde est à côté de la plaque. Non, les musulmans ne sont pas en passe de gagner l’Amérique. Sur un temps relativement long (de 1990 à 2008), ils passent de 0,3 à 0,6 % de la population. Un chiffre qui double, certes, mais dont le volume reste bien faible et surtout qui n’est rien en comparaison avec le groupe — un peu large il est vrai — des « sans religion, athées, agnostiques », passant lui de 8,2 à 15 %, principalement au détriment des protestants.

En d’autres termes, le vrai reflet de la société américaine devrait être incarné par un héros revendiquant son apostasie. Voici peut-être la vraie tendance lourde — et le vrai défi quand on connaît l’histoire de ce pays — auxquels les États-Unis vont être confrontés au XXIe siècle. Tendance que l’islamophilie latente de l’Immonde l’aura empêché de voir.

Le Rouge et le Noir veille,

Florimond & Louis Jaeger

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0