L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[COLONNES INFERNALES] du mercredi 20 XI 2013

Chers amis,

Voici votre réinformation du jour. N’oubliez pas d’écouter les bulletins de Radio Courtoisie.

1. Football : on a retrouvé le seul drapeau français hier soir sur les Champs-Élysées

Après la victoire des Bleus face à l’Ukraine, la troisième mi-temps fut algérienne. On se souvient des heurts qui ont suivi les matchs précédents... Cela n’a pas empêché François Hollande de féliciter chaleureusement les vainqueurs. En ces temps difficiles pour lui, l’occasion était trop belle. Lui-même ne s’en cache pas : « Les victoires, en ce moment, on les goûte particulièrement. » Le chef de l’État n’est plus à un aveu de faiblesse près.

Las ! Partout en France, l’ambiance a été gâchée par des communautés algériennes implantées ici ou là. En effet, celles-ci ont célébré la qualification de l’Algérie à leur manière : voitures brûlées, vitrines brisées, échauffourées avec les forces de l’ordre, circulation des transports interrompue. À Toulouse le drapeau algérien a même été déroulé au fronton de la mairie par des supporters ayant escaladé la façade. Il est permis de douter de leur loyauté envers leur terre d’accueil en cas de rencontre France-Algérie à Rio en 2014.

2. Charlie Hebdo ou l’antiracisme lacrymal pris à son propre piège

À qui veut prendre une leçon de comédie pour faire pleurer dans les chaumières germanopratines, nous recommandons cette tribune de la rédaction de Charlie Hebdo relayée à bon compte par l’Immonde. Nous y apprenons à grand renfort d’exemples que « Non, Charlie Hebdo n’est pas raciste ». Cette tribune est délectable pour au moins trois raisons.

Premièrement, l’antiracisme lacrymal servi et imposé par l’extrême-gauche et la gauche depuis les années 1980 est bel et bien pris à son propre piège. En voulant paraître blanc comme neige — ce qui est déjà suspect ! — Charlie Hebdo cherche servilement à s’attribuer un brevet de bonne conduite et à ne pas déplaire aux autorités. Geignant et bafouillant sur son propre compte, la gauche et ses organes de presse semblent affolés à l’idée de voir leur création — le phantasme raciste — se retourner contre eux-mêmes.

Deuxièmement, les gauchistes paraissent découvrir la subtilité et détricotent allègrement leurs propres amalgames. On apprend donc avec intérêt qu’islamophobie et racisme n’ont rien à voir. « Nous serions islamophobes, disent nos diffamateurs. Ce qui, dans la novlangue qui est la leur, signifie racisme. Où l’on voit combien la régression a gagné tant d’esprits. » On ne peut qu’ajouter : par votre faute, Messieurs les gratte-papier, par votre faute.

Troisièmement, il semblerait que l’hérésie nominaliste aient de beaux jours devant elle. Car tandis que Minute est raciste mais que Charlie Hebdo ne l’est pas, ce sont bien deux choses de nature identique — des « unes » de publications moquant gentiment la diversitude et le vivrensemblisme — qui reçoivent deux qualifications différentes, selon le bon-vouloir du taxonomiste. Oui, mais les intentions sont différentes, s’entend-on répondre. Autrement dit, changez vos intentions et vous changez votre nature.

À moi qui désire être un pingouin, j’exige qu’on offre un billet d’avion pour retourner chez les miens, sur la banquise. Ceux-là seront toujours moins givrés que les ayatollahs de l’antiracisme.

3. Chez le Pas-Chrétien, encore un article qui crée la désinformation

En matière de communication, le Pas-Chrétien s’y entend fort bien pour créer des polémiques qui n’existent pas. C’est ainsi que nous nous trouvons gratifiés d’un titre magnifiquement racoleur qui veut tout insinuer mais ne prouve rien.

Bien essayé tout de même. La « polémique » en question — les attentats du 11 septembre 2001 — n’est vieille que de quatre ans (2009). À l’époque, Aymeric Chauprade avait sans doute tout en tête sauf une carrière au Front national. Pour combiner l’ensemble, c’est donc bel et bien lui, ès-qualité de candidat du FN, qui crée, aujourd’hui, la polémique. Quod erat demonstrandum...

4. Anal Plus & les nouvelles idoles

Et l’ineffable chaîne de télévision, Anal Plus, que l’on ne présente plus, redouble d’ardeur dans sa recherche de prétendues « trouvailles » dans sa politique de « communication ». Une énième perle que cette vidéo publicitaire faisant sans le savoir une belle révélation sur notre post-modernité occidentale et ses nouvelles idoles au XXIe siècle... Comment mieux présenter l’abîme séparant le bien et le mal ? Franchement, même le Veau d’Or avait plus de gueule !

Le Rouge & le Noir veille,

Florimond, Carl Moy-Ruifey, Louis Jaeger & Vivier du Lac

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0