L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[COLONNES INFERNALES] du jeudi 5 XII 2013

Chers amis,

Voici votre réinformation du jour. N’oubliez pas d’écouter les bulletins de Radio Courtoisie.

1. La presse découvre le succès d’Alain Soral et de Dieudonné

Malgré les insultes, les manipulations et les pressions, les soutiens de Dieudonné croissent sans cesse. Plus politique encore, Alain Soral et son site internet Égalité & Réconciliation font un tabac. Cela, on le savait depuis un petit bout de temps.
En revanche Caniveau89 semble tout juste découvrir ce succès. Loin de nous l’idée de lancer un débat sur les idées et positions intellectuelles d’Alain Soral mais le ton naïf et presque surpris de la presse sur ce sujet est très amusant.
Ils découvrent tout d’abord que les soutiens ou les lecteurs d’Alain Soral ne sont pas des échappés du procès de Nuremberg ni des islamistes antisémites en puissance. Dommage pour la propagande, ces gens-là sont des Français comme les autres, avec les mêmes problèmes, riches ou pauvres, d’origine étrangère ou français de souche et même au delà.
Par ailleurs, Caniveau89 retranscrit simplement ce que ces Français pensent et ce qui explique le succès de Dieudonné d’une part, et d’Alain Soral d’autres part. Ce ne sont pas tant les positions mais la posture, au sens positif du terme ; c’est-à-dire, le refus d’accepter des informations présentées comme des faits réels alors que leur interprétation et leur présentation transforment cette même réalité. Cela correspond aussi à la volonté de dépasser le débat imposé par l’oligarchie. Ce terme d’oligarchie n’est pas léger ou facile, il est associé à un système, conçu plus comme un ensemble de réseaux que comme une organisation structurée solidement, qui arrive à mettre derrière une même position, le monde économique, culturel et politique. Cet état de fait est la raison du succès d’E&R.
En ce qui concerne les idées, enfin, les Français soupçonnés de non alignement ont des motivations très différentes comme le montre d’ailleurs Caniveau89. Certes, la "quenelle" est reprise autant par les Hommen que par des islamistes devant la pancarte indiquant la ville de Poitiers, mais l’acte même renvoi à une opposition à la pensée établie comme à une posture souvent humoristique. Mais cela, le Nouvel Imposteur et Bruno Roger-Petit ne le comprennent pas..
Nous conclurons notre propos en rappelant que l’unanime condamnation des médias contre Alain Soral et la cabale dont Frédéric Taddeï a fait les frais, sont des arguments supplémentaires pour défendre la liberté d’expression de l’écrivain et de l’humoriste. Les soutiens à ces deux hommes sont très nombreux, en témoigne le nombre de vues sur internet et de visiteurs du site d’E&R.

2. Lancer de poules devant l’Assemblée antinationale : le crime barbare

Les coqs prétentieux du Nouvel Imposteur n’ont pas tardé à rebondir sur l’affaire des poules lâchées devant l’Assemblée nationale par des militants de la terrifique Manif’ pour Tous... Le crime inexpiable ! L’article n’est pourtant pas l’œuvre d’un plaisantin, malgré son ton sinistrement sérieux. Nous voici mis au banc des accusés, taxés que nous sommes de perpétrer en notre XXIe siècle de progrès les antiques sacrifices d’animaux... C’est que l’originalité déployée depuis des mois par nos mouvements ne plaît pas aux rigides du bulbe. Le rire est le propre de Rome, reprendrons-nous après Charles Baudelaire et Philippe Muray : voilà pourquoi ces gens s’enferment dans leur lourdeur devant ce panache de chaleureuse légèreté... Et la Fondation Brigitte Bardot de porter plainte... des poules devant le Palais Bourbon, c’est scandaleux... et des Femen dans une cathédrale ? Circulez, ’y a rien à voir. Il faudra suivre ces gardes à vue pour "mise en danger de la vie d’autrui". Reste à savoir si cet "autrui" est un député qui pourrait trébucher ou glisser sur quelque plume, ou les gallinacées...

3.Quand les animaux auront bientôt plus de valeur que les foetus humains

La loi française (le code civil plus exactement) considère les animaux comme des "biens meubles". Le droit américain n’accorde pas un statut fondamentalement plus important aux bêtes. Mais cela n’est pas au goût de certaines ONG dont l’Immonde se fait l’écho. Celles-ci revendiquent en effet un changement de statut pour les animaux en vertu ... du droit à ne pas être emprisonné sans jugement.

« Nous affirmons que les chimpanzés sont autonomes et ont conscience d’eux-mêmes. Les maintenir en captivité équivaut à de l’esclavage. Obtenir un statut juridique permettrait que leurs intérêts fondamentaux soient protégés par les droits humains »

Ne riez pas, ils sont sérieux. Que l’on veuille considérer les animaux comme des êtres vivants méritant un plus grand respect, soit. Mais demandez à ces mêmes associations ce qu’elles pensent de l’avortement. L’enfant a-t-il lui aussi le droit de vivre et de bénéficier des "droits humains" (pour ne pas dire "droits de l’Homme" parce que les féministes se sentent exclues) ? Apparemment non.
Nous connaissons déjà le droit au mariage, le droit à la reconnaissance du changement de sexe va arriver et après avoir épuisé tous les possibilités d’obtenir des droits humains, nos amis progressistes et amoureux de la Terre vont défendre les droits des animaux.
Une chose est sure, le droit d’être complètement abruti existe déjà et ces ONG en sont la preuve formelle. Des droits pour les chimpanzés, mais pas pour les bébés.

4. Le ministère de la propagande culturelle vous parle

Le premier décembre dernier, Aurélie Filippetti, paraît-il en charge de la culture, nous expose sont point de vue dans un tribune publiée dans l’Aberration.
La première chose hilarante, mais prévisible, est l’idée selon laquelle la culture est une arme contre l’extrême droite. Autrement dit, madame le ministre nous explique sagement que le gouvernement s’emploie à lutter contre le Front national (près d’un quart des Français) avec l’argent public bien évidemment. Cet aveu est donc la preuve que l’État et les services publics culturels sont tout à fait politisés et engagés dans une lutte partisane. Le parti dans l’État.
Puis, une contradiction saute aux yeux. D’un côté, le ministre décrit la culture comme un moyen d’unir au delà des opinions, et d’un autre côté, c’est une arme contre le FN. Si le gouvernement voulait être absolument neutre il aurait fait publier cette tribune dans tous les journaux et pas seulement dans l’Aberration. Enfin, le fait de terminer son propos par un appel à au " rassemblement contre la haine " au théâtre du Rond-Point est le point d’orgue d’un discours de propagande pure et dure. La ripouxblik vous parle : obéissez !

Le Rouge & le Noir veille,

Louis Jaeger & Vivier du lac

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0