L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Chers lecteurs,

Voici votre billet de réinformation du 3 avril 2014. N’oubliez pas d’écouter les bulletins quotidiens de Radio Courtoisie.

1. L’Aberration & le racisme : je t’aime, moi non-plus

« Le Front passe, la démocratie trépasse », tel est le titre que l’Aberration aurait pu choisir pour son article sur la perception des étrangers en France. Sitôt que cette même démocratie est utilisée pour une élection dont les résultats sont pourtant révélateurs de l’opinion populaire, la gauche a tôt fait d’établir des parallèles douteux. Lier la mauvaise image des Français envers les étrangers et les votes bleu marine, c’est faire fi de tout un processus initié par la république socialo-franc-maçonne depuis de nombreuses années. Les antiracistes et antifascistes n’ont réussi qu’à perpétuer et aggraver la méfiance naturelle d’un peuple face à une immigration illégale trop peu contrôlée.

Alors quand l’Aberration utilise des quotas fondés sur Dieu-sait-quoi, comme l’indice de tolérance, afin de montrer que les Français sont finalement un peuple injuste et méprisant, l’on est en droit de se poser quelques questions. Car dès que l’on émet un avis, force est de constater que l’on est soit islamophobe, soit raciste, soit intolérant, antisémite, homophobe ou tout à la fois.

Mais Taubira elle-même, pauvre victime de Minute, n’a-t-elle pas démontré à mainte reprise son caractère profondément anticatholique, antiblanc et profondément antifrançais ? L’ériger en « symbole de la lutte contre le racisme » comme le fait l’Aberration, c’est finalement oublier toutes les nuisances qu’elle veut — ou a déjà — fait subir à la France. Alors avant de traiter les Français de peuple intolérant et frontiste dès qu’une opinion est exprimée, peut-être faudrait-il se pencher sur les fondements réels d’une telle subjectivité.

2. Spams, rumeurs & intox : l’Immonde croit encore pouvoir donner des leçons

Dans un article à l’indignation vibrante, le « quotidien de référence » (sic) s’enflamme contre les chaînes de courriels qui envahissent nos boîtes aux lettres. Il est vrai que ces messages souvent intempestifs, très souvent accompagnés de diaporamas amateurs, n’apportent souvent pas grand-chose à leurs destinataires.

Mais l’Immonde, fort de sa grande intelligence, tient en fait l’explication du score très honorable du FN dimanche dernier : ce sont ces chaînes de courriels qui poussent les gens vers l’extrême-droite ! Élémentaire : « Les chaînes de mails relayant de fausses rumeurs fédèrent des internautes. Un terreau pour les idées d’extrême droite. » Et naturellement pas une seule remise en cause sur le statut de gazettes du pouvoir que se sont amplement arrogés tous les journaux de gauche depuis 2012, sur l’abandon des classes populaires par la gauche germanopratine, sur la hausse de l’insécurité sous la conduite de Manuel Valls...

Voici encore une belle illustration du mépris parfait de la caste journalistique pour le vote populaire, qui serait en substance fondé sur l’ignorance crasse des internautes devant leur dossier de spams. Lequel, entre parenthèses, comporte chez votre serviteur beaucoup plus de messages alarmistes sur le prétendu réchauffement climatique, la maltraitance des sauterelles en Afrique subsaharienne et le plan secret des jésuites pour gouverner le monde...

3. Journées de retrait de l’école : le genre, l’éternelle & tenace « rumeur »

Les faits — sans mauvais jeu de mots — sont têtus. Lorsque l’on présente aux parents d’élèves français le nouveau document de référence des classes d’éducation civique, « l’ABCD de l’égalité », ceux-ci réagissent légitimement contre l’endoctrinement et la propagation rampante de l’idéologie du genre. Devinez, dans ce cas de figure, quelle est la réaction de l’Immonde ? Nier les faits et tenter d’argumenter contre la « rumeur », la même figure-repoussoir insultant la vérité et l’intelligence que celle décriée dans le cas des chaînes de courriels.

Remarquons ici la grande cohérence du mensonge officiel : ce sont les chaînes de courriels — autrement dit les rumeurs propagées par l’extrême-droite — qui font voter les gens pour le Front national. Eh bien c’est encore une fois la rumeur qui alimente les rangs de ces extrêmes dans le cas des écoles : « Car derrière ces journées de retrait, c’est bien ce dispositif, expérimenté dans dix académies cette année, avant sa possible généralisation en 2014-2015, qui est pris pour cible par des groupes extrémistes. Une entreprise de déstabilisation face à laquelle les équipes tiennent bon. »

Tous les faits prouvent l’avancée au grand jour des partisans de l’idéologie du genre dans nos écoles. Dans un processus de « doublepensée » similaire à celui décrit de 1984, les journalistes constatent ces faits, les exposent... et en nient immédiatement l’existence.

En face de cela, les thèses réchauffistes continuent de trouver dans les colonnes infernales de l’Immonde une tribune de premier ordre, qui voisine immédiatement avec les mensonges sur le genre à l’école. Schizophrénie, quand tu nous tiens...

Le Rouge & le Noir veille,

Breizhette & Florimond

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0