L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[COLONNES INFERNALES] du jeudi 10 IV 2014

Chers lecteurs,

Voici votre billet de réinformation du 10 avril 2014. N’oubliez pas d’écouter les bulletins quotidiens de Radio Courtoisie.

1) L’Aberration : la fausse subversion qui tourne à la contradiction

L’Aberration se félicite de ce qu’une jeune femme que son aspect rend courageuse tourmente de jeunes hommes dans la rue. La démarche est qualifiée de « sexiste-inversée » — et il faut donc vraisemblablement comprendre qu’elle est positive ; de même que le racisme-inversé qui stigmatise les blancs ou encore l’homophobie-inversée qui transforme en bourreaux les invertis, sans doute.

Mais la gazette ne voit pas que ce qui est dénoncé dans cette démarche — le sexisme-non-inversé — trouve ses causes dans sa propre idéologie libérale-libertaire, son consumérisme à tout va et sa décadence morale. Dieu se moque de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes, aurait conclu Bossuet.

2) Les mairies F.N. dans le viseur de la presse du Gouvernement

Enfourchant le cheval du « décodage », — comprendre du journalisme d’investigation du vingt-et-unième siècle, celui qui consiste à risquer sa peau sur des articles Wikipédia et des tableaux Excel, — l’Immonde livre un travail très-important et très-significatif sur un sujet que lui-même qualifie de trivial en espérant enfoncer le FN : le porc dans les cantines. Le parfait petit militant socialiste qui ouvre son petit journal rouge y trouvera ses éléments de langage convenablement disposés en fin d’article. Du très bon Samuel Laurent.

Dans le même esprit torquemadiste postmoderne, Caniveau89 fait dans la polémique puérile en prouvant par Google Street View — quand même ! — qu’il y avait déjà un drapeau français à la mairie d’Hayange avant l’arrivée du FN aux affaires. Comme la « fachosphère » avait dégainé en premier, il était primordial de contre-attaquer. Le parfait binarisme des militants bas de plafond.

3) Commercialisation d’enfants : l’Aberration trouve ça parfaitement normal

Ainsi, lorsque des requérants cherchant à briser l’interdiction de « fécondation par donneur » se font représenter par « Me Maria Paola Costantini, avocate de l’association de consommateurs Cittadinanzattiva », tout ce que la gazette infernale (sous la dictée de l’AFP) trouve à faire, c’est de s’émerveiller devant le progrès sociétal... Viendra bien un temps où, le volume des déchets diminuant dangereusement, l’on se félicitera de voir le syndicat des éboueurs réclamer la libéralisation complète de l’avortement afin de justifier son existence.

4) Immigration : le plaidoyer permanent de la gauche

Caniveau89 se réfugie derrière des chiffres qui ne montrent rien pour « casser les idées reçues », expliquer que l’Europe n’est pas plus touchée par l’immigration qu’un autre continent, et que le phénomène n’augmente pas. On voudrait bien savoir ce que cela prouve.

En quoi en effet cette donnée empêche-t-elle les États européens de contrôler les flux à leurs frontières ? Pourquoi faudrait-il jeter la fermeture aux orties, quand elle est l’essence même de l’être ? Réponse évidente : parce qu’en tant que pays borné par des frontières, aux yeux de cette même gauche, il ne faudrait plus être, mais accepter le démantèlement au nom du multiculturalisme et du cosmopolitisme. Des luxes de riches, mais depuis bien longtemps à présent, c’est bien la gauche qui a pris l’argent pour maître...

Le Rouge & le Noir veille,

Florimond

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0