L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[COLONNES INFERNALES] du 11 VI 2014

11 juin 2014 Louis Jaeger

Chers lecteurs,

Voici votre billet de réinformation du mercredi 11 juin 2014. N’oubliez pas d’écouter les bulletins de Radio Courtoisie.

1. Cabale médiatique contre Jean-Marie Le Pen

Comment créer une polémique ? Vous prenez un dirigeant politique diabolisé et accusé à tort et à travers d’antisémitisme, vous choisissez deux mots : « Patrick Bruel » et « fournée », vous obtenez « Shoah ». C’est ce qui s’est passé la semaine dernière en France avec Jean-Marie Le Pen. Les médias de l’oligarchie ont brassé du vent pendant deux jours sur cela. Ultime parade pour masquer les accusations de fraude fiscale pesant sur un conseiller du président de la république et tenter de casser le crédit que les Français ont accordé au Front national lors des élections européennes. Or, dans la vidéo du « journal de bord » où l’on entend ces mots, Jean-Marie le Pen faisait référence à tous les artistes qui organisent un boycott des mairies dirigées par un élus du FN et pas à Patrick Bruel en particulier.
L’inquisition médiatique commence, parmi les accusés : Florian Philippot à qui l’on demande de lire dans les pensées du président d’honneur du Front national. Autre manipulation, le titre de la vidéo de ce dernier lien :

Or Florian Philippot ne dit à aucun moment ne pas connaître le drame du Vel d’Hiv’. Mais présenter la chose ainsi permet de faire croire que l’antisémitisme gagne le Front national.
L’objet de la polémique est donc le mot « fournée » qui aurait une connotation antisémite parce que dans « fournée », il y a « four », comme les « fours crématoires », utilisés, entre autres, dans les camps d’extermination des années 1940. Outre le fait que ce mot soit totalement courant et dénudé de tout sens politique, on pourrait formuler le même reproche à Caroline Fourest qui l’utilisait à propos des maires élus sous l’étiquette Front national cette année.

Maintenant, chers lecteurs, vous savez que les médias inventent et construisent des histoires, font gonfler des fausses polémiques. Le mensonge permanent pour masquer la réalité.

2. Euthanasie : la propagande pro-mort est relancée

Nous avions connu la machine médiatique défendant la dénaturation du mariage, la PMA et autres inventions, aujourd’hui s’ouvre la grande campagne pour la légalisation du meurtre en milieu médical. Le docteur Bonnemaison, qui porte aussi bien son titre que Josef Mengele, doit être jugé ces prochains jours pour le meurtre de sept patients. Mais les médias n’utilisent pas vraiment le mot « meurtre » ou « assassinat », mais « soulagement des souffrances », « aide à la fin de vie » … etc. Tant de doux mots pour parler de l’euthanasie. Pourtant, un homme qui injecte volontairement une dose mortelle à des patients dans l’espoir de les tuer, est un assassin. Cet homme a bien tué plusieurs personnes. Ah certes, ce n’est pas avec une arme à feu devant un musée juif, mais contre, attention aux termes, « des patients en fin de vie ». Outre la transformation du langage et du vocabulaire auxquelles nous sommes habitués, ce drame permet aux médias de l’oligarchie de relancer un débat sur l’euthanasie. L’Aberration ouvre le bal des titres ronflants et qui puent la manipulation médiatique.

Bien évidemment, le torchon des Rothschild achève son article par un passage larmoyant.

Retenez vos larmes aujourd’hui ou vous pleurerez sur un monde que vous ne reconnaîtrez bientôt plus.

Le Rouge & le Noir veille,

Louis Jaeger

11 juin 2014 Louis Jaeger

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0