L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[CHRÉTIENS D’ORIENT] Première messe depuis 50 ans à Qasr al-Yahud, lieu du baptême du Christ

14 janvier 2021 Contributeurs extérieurs

Dimanche 10 janvier, les franciscains de la Custodie de Terre-Sainte ont pu célébrer, pour la première fois depuis 54 ans, la commémoration du baptême du Christ sur les rives du Jourdain, à l’emplacement exact où, selon les Écritures, Jésus a reçu le baptême des mains de saint Jean-Baptiste.

En effet, après la guerre de Six Jours, qui opposait Israël à l’Égypte en 1967, le site de Qasr al-Yahud (le rocher des Juifs), sous domination israélienne, s’est transformé en zone militaire interdite aux pèlerins et touristes. Les franciscains ont été obligés de quitter la région et d’abandonner le couvent Saint Jean-Baptiste, dont la construction remonte aux années 1920.

Mais depuis le pèlerinage jubilaire du Saint Pape Jean-Paul II en l’an 2000, une longue opération de déminage a été entreprise. Avec l’accord des autorités locales, près de 4 000 mines ont été retirées.

Ce dimanche fût un jour historique non seulement pour les franciscains, mais également pour les chrétiens du monde entier. Nous récupérons aujourd’hui un Lieu saint, qui après de nombreuses années d’occupation, redevient un espace de paix, de pèlerinage et de prières. Le père Ibrahim Faltas se confie : « Nous ne devons jamais perdre espoir. Personne ne pensait que ce monastère pourrait revenir sous notre garde. Pour beaucoup, c’était même impossible. Mais nous avons toujours l’espérance, la confiance que tout va revenir à la normale. »

À cette occasion, une cinquantaine de personnes se sont réunies pour une procession le long du fleuve, suivie d’une messe solennelle et d’un pèlerinage au Mont de la Tentation.

Alix Duroc

14 janvier 2021 Contributeurs extérieurs

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2021 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0