L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[BONNETS ROUGES] Du sursis pour les militants du 11 novembre

6 février 2014 Rédacteur

Voici le communiqué de presse de l’Action Française à leur sujet :

La surpopulation carcérale ne jouera pas en faveur de nos militants.

« La plus grande injustice est de traiter également les choses inégales » dit Aristote Le verdict est tombé, l’audience des trois embastillés du 11 Novembre, accusés de sifflets contre Hollande et de rébellion, après avoir été reporté, a finalement eu lieu ce mercredi 5 février avec son lot de soulagement : pas de ferme pour nos militants, mais de la prison avec sursis qui en dit long…

Il semblerait en effet que le laxisme pénitentiaire ne joue pas en la faveur de nos jeunes interpellés, dont un, pour inaugurer son casier, s’est vu gratifier d’une première condamnation à un mois de prison avec sursis, alors qu’aucune preuve n’a pu être établie. Les peines allant jusqu’à 4 mois pour les autres ont toutes été assorties d’amendes au bénéfice des policiers qui n’ont eu pourtant aucune interruption temporaire de travail. A l’inverse les 3 militants victimes des violences policières ont eu 6 jours d’I.T.T. Les Français ne peuvent qu’être horrifiés par ces mesures où les citoyens (ici des étudiants) sont rackettés par une police politique qui arrondit ses fins de mois sur des jeunes militants. La sévérité du tribunal en l’absence de preuves établies prouve que désormais en France le doute ne bénéficie plus au justiciable. La justice a donc bien relayé le message envoyé à notre encontre par les instances dirigeantes.

Loin de réussir à intimider les militants ces condamnations arbitraires renforcent tous les résistants dans leur détermination à servir la France.

« Quand l’ordre est injustice, le désordre est déjà un commencement de justice. »-Romain Rolland - Quatorze juillet

6 février 2014 Rédacteur

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0