L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[ASSEMBLÉE] Un colloque robespierriste sur la Vertu et la Politique

1er septembre 2014 Rédacteur , ,

Le Club des amis de l’Incorruptible (Assemblée nationale), la Société des études robespierristes et le programme ANR Actapol organisent les 18, 19 et 20 septembre un colloque international intitulé « Vertus et politique : les pratiques des législateurs (1789-2014) ». Ce colloque se tiendra au sein même de l’Assemblée nationale, salle Victor Hugo.

L’idéologie radicale de gauche semble présente de bout en bout. Le programme est explicite : le jeudi 18, une table ronde sera consacrée à « Robespierre et la vertu » ; le vendredi 19, une intervention portera sur « La vertu sur un piédestal. Les grands hommes et le culte de la Révolution dans la statuaire publique (seconde moitié du XIXe siècle), après quoi sera représentée la pièce Thermidor-Terminus. La mort de Robespierre d’André Benedetto, mise en scène de Roland Timsit, par la Compagnie Calvero. Le samedi 20, l’une des conférences aura pour thème : «  Front populaire et vertu ? Socialistes et communistes français face à la corruption (1928-1939) ».

Sur l’affiche du colloque figure le portrait de... Bertrand Barère. Régicide, Barère n’hésita pas à qualifier les Vendéens de « race rebelle de brigands », qu’il fallait « exterminer ». « La Vendée, encore la Vendée, toujours la Vendée ! La Vendée, voilà le chancre qui dévore le cœur de la République !  ».
Faut-il tenir pour parangons de vertu politique des pourvoyeurs de guillotine tels Robespierre ou Barère ? Ce dernier déclara sous la Terreur : « Ce n’ est plus aujourd’hui qu’il faut se parer d’ une vaine pitié, ce n’ est plus le temps de faire grâce ; il faut que nous périssions ou que nous exterminions nos ennemis »

1er septembre 2014 Rédacteur , ,

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0