L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Antifas : l’impunité continue

Les antifas, groupuscule extrémiste de gauche, ont brillé encore une fois par leur amour du dialogue et de la démocratie ce week-end, à Rennes et à Paris.

Honneur à la province.

A Rennes, s’est tenu samedi une réunion politique du Front National afin de soutenir le candidat du parti aux municipales. Les petits amis de Clément Méric ont tenu à exprimer leur désaccord en défilant dans les rues du centre-ville.

Nul doute qu’ils ont converti de nombreux riverains à leur cause en saccageant le centre-ville :

A Paris, les adeptes du No Pasaran ont manifesté dimanche à Paris pour dénoncer le retour des heures les plus sombres, le climat nauséabond, etc. Ils ont donc profité de l’occasion pour s’en prendre à la culture en vandalisant la librairie Facta, démontrant encore une fois leur degré zéro de l’intelligence. Cette librairie avait déjà été victime de dégradations il y a deux mois.

Bien évidemment, aucune condamnation n’a été émise par les adeptes habituels de l’indignation, preuve s’il en est que nos dirigeants de gauche comme de droite sont définitivement des hémiplégiques de la politique. Pire, le maire socialiste de Rennes impute la responsabilité des dégradations au Front National. Plus c’est gros, plus ça passe.

Le deux poids deux mesures bat son plein avec Manuel Valls, dont la police politique n’était manifestement pas très en forme. En effet, de nombreux casseurs et autres adeptes de la démocratie ont échappé aux arrestations, si tant est que les forces de l’ordre ont mis beaucoup d’ardeur à arrêter ces miliciens. La complaisance de la gauche (prouvée ici) envers ces mouvements est en effet de plus en plus flagrante, comme le dénonce le FN.

Alors que certains manifestants du Jour de Colère avaient eu le droit à des comparutions immédiates et écopé de peines avec sursis, les quatre antifas ont été relâchés.

Tout cela va très mal finir, inéluctablement.

Le Chouan Orphelin

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0