L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

À propos de la polémique sur M. Alain Christnacht

21 avril 2016 Ardent

Suite à notre article révélant il y a deux jours la nomination de M. Alain Christnacht à la tête de la commission d’experts chargée de conseiller les évêques de France sur les cas de pédophilie, une polémique fut lancée par M. Patrice de Plunkett sur son site. Avions-nous raison de lancer cette alerte ? Radio Notre-Dame a voulu nous interroger dans cet article, voici notre réponse complète.

L’article de M. de Plunkett est un procès d’intention : il n’est question nulle part du cardinal Barbarin, ni d’un complot contre sa personne ; ni davantage d’une éventuelle appartenance à la franc-maçonnerie de M. Christnacht. Notre article note que M. Christnacht n’était pas en fonction pendant le vote de la loi sur le mariage homosexuel.

Le R&N constate surtout que les évêques eux-mêmes n’avaient qu’à s’incliner devant cette décision, prise par la présidence ou le Conseil permanent de la CEF. Auraient-ils tort de s’inquiéter d’une nomination si polémique ?

Il ne s’agit pas tant de voir dans cette affaire une ingérence insupportable de l’État ou une manœuvre obscure de la Franc-Maçonnerie – autant d’accusations invraisemblables au regard de la réputation (qu’elle soit méritée ou non) de M. Alain Christnacht – mais plus simplement une imprudence objective de la CEF.

Chaque fois qu’un cas de pédophilie est malheureusement constaté dans un diocèse, il faut faire preuve de tact, de délicatesse, de souci pastoral, et, surtout, de justice. Il aurait été plus avisé de confier cette mission à absolument tout le monde, sauf à un politique – en particulier quand les intérêts et positions de celui-ci sont si souvent contraires à la volonté de l’Église, comme le prouve sa participation à la Fondation Terra Nova (passée sous silence dans le communiqué de la CEF). Pourquoi n’avoir pas confié cette responsabilité à une personne plus habituée au fonctionnement des tribunaux plutôt qu’à un ancien membre de cabinets ministériels, par exemple ? Pourquoi avoir confié ce poste à une personnalité bénéficiant d’un large réseau de journalistes et d’hommes politiques à gauche ? Il ne manque tout de même pas de laïcs engagés n’ayant pas participé à la création de Terra Nova…

21 avril 2016 Ardent

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0