L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Unis dans l’Esprit Saint, pour quoi faire ?

Dans moins d’un mois nous fêterons la Pentecôte. Le Fils remonte au Père afin que nous recevions l’Esprit Saint. Donc nous recevons l’Esprit Saint ... pour quoi faire ?

"Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours, ils se trouvaient réunis tous ensemble.
Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière.
Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux.
Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit.
" Ac 2, 1-4

« Quand arriva le jour de la Pentecôte, au terme des cinquante jours, ils se trouvaient réunis tous ensemble. »

C’est ensemble que les apôtres reçurent l’Esprit Saint : rassemblés, unis dans une même Foi, dans une même volonté de suivre le Christ.
Nous n’allons pas avant tout à l’église, le dimanche, pour recevoir ou pour rencontrer qui ou quoi que ce soit. Et pourtant, faites l’expérience, si l’on demande aux gens pourquoi ils viennent à la messe, c’est avant tout pour recevoir Jésus. La société de consommation nous touche profondément ... En réalité nous sommes invités par le Christ à nous unir à Lui dans la prière et par la communion. La communion n’est pas seulement la distribution du Corps du Christ, contrairement à ce qui paraît parfois dans les esprits, c’est bien plus que cela. En communiant nous répondons "Amen", et nous signifions par là que nous sommes en accord avec tout ce qu’enseigne l’Eglise du prêtre qui nous donne le Christ. Toute l’Eglise catholique est en communion ce jour là parce que toute l’Eglise communie au Corps du Christ : elle est unie autour de Lui. Elle est rassemblée. Elle est une.

« Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. »

La communauté des apôtres est bel et bien secouée et elle doit être bien craintive à cet instant.
Nous aussi nous pouvons éprouver une certaine peur à la vue de l’actualité, en voyant les chrétiens persécutés, la barque de l’Eglise agitée par la tempête de nos temps, en voyant notre propre faiblesse, nos incapacités à nous comporter en véritables chrétiens ! Mais l’Esprit souffle aussi fort dans l’Eglise d’aujourd’hui que dans celle des apôtres : car c’est la même ! Qu’attendons-nous, s’Il souffle dans notre Eglise, pour l’invoquer sur nos paroisses, sur nos maisons, sur nos familles ? Afin de devenir dès aujourd’hui par la prière et la communion des chrétiens véritables ! Si notre barque est agitée par les flots impétueux du monde et sa violence, nos voiles sont gonflés par l’Esprit Saint et c’est le Christ qui tient la barre ! Pourquoi avoir peur ? Avons-nous encore confiance, croyons-nous vraiment que, même en ces temps troublés, notre Eglise est véritablement guidée par l’Esprit Saint ? Sans cette Foi dans l’action du Saint Esprit sur l’Eglise, nous sommes comme Pierre qui coule en voulant rejoindre le Seigneur qui marche sur les eaux ! Avec la Foi nous marchons sur l’eau, nous sommes vainqueurs du monde ! « Or la victoire remportée sur le monde c’est notre Foi » nous dit Saint Jean (1 Jn 5, 4b)

« Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. »

Pour chacun, l’Esprit est donné de manière particulière : nous avons tous une capacité qui nous est donnée dans l’Esprit, ces capacités, dons, sont multiples et aussi variés que l’Eglise compte de chrétiens, chacun par cela détient un rôle à jouer dans l’Eglise ! Saint Paul résume : « Mais celui qui agit en tout cela, c’est l’unique et même Esprit : il distribue ses dons, comme il le veut, à chacun en particulier. » Ainsi « Si vous êtes ce que vous devez être vous mettrez le feu au monde entier ! » nous dit Saint Jean Paul II.
Il est vrai que la diversité peut faire peur, mais Saint Paul nous rassure encore : « Les dons de la grâce sont variés, mais c’est le même Esprit. » Cette variété des dons de l’Esprit pour chacun, et pour chaque communauté, nous invite notamment à chercher les richesses que les chrétiens s’apportent les uns aux autres, plutôt que d’être obtus et de perpétuer aveuglément dans notre propre manière de faire. Les chrétiens s’évangélisent les uns les autres par cette variété des dons de l’Esprit, accueillons donc le frère chrétien qui nous fait grandir dans la Foi et nous invite à sortir de nous-même. C’est peut être cela aussi « mourir à soi-même ».
Jésus s’adresse ainsi à Saint Pierre : « Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. » La ceinture est le symbole biblique de la vérité, ainsi pour Pierre la vérité reste la même, mais ce qu’il en fait lorsqu’il est jeune va évoluer. Et plus tard c’est à lui qu’on apprendra que faire de sa vérité. Soyons à l’écoute de l’Esprit Saint qui nous parle aussi à travers tous nos frères chrétiens : « le vent souffle où il veut ».

« Tous furent remplis d’Esprit Saint : ils se mirent à parler en d’autres langues, et chacun s’exprimait selon le don de l’Esprit. »

La finalité ? Le royaume des Cieux sur la Terre c’est une foule immense remplie de l’Esprit Saint ! Notre devoir de chrétien est de chercher quotidiennement à agir dans l’Esprit Saint, sous sa motion, largement inspirés en tous nos actes. Et pour cela il n’y a pas beaucoup de critères de discernement : l’amour est le meilleur moyen de diriger nos actions. Que l’amour soit la racine de chacune de nos actions afin qu’ainsi rien de mauvais ne sorte de nous, tel est le conseil de Saint Augustin.
« Qu’ils soient un comme nous sommes un » prie Jésus dans le Jardin de Gethsémani. L’éternelle prière de Jésus au Père pour ses enfants est que nous soyons tous unis. Commençons par être unis dans l’Esprit Saint par le simple fait de l’invoquer, de le prier, le reste suivra :

« Viens, Esprit Créateur,
visite l’âme de tes fidèles,
emplis de la grâce d’En-Haut
les coeurs que tu as créés.

Toi qu’on nomme le Conseiller,
don du Dieu très-Haut,
source vive, feu, charité,
invisible consécration.

Tu es l’Esprit aux sept dons,
le doigt de la main du Père,
L’Esprit de vérité promis par le Père,
c’est toi qui inspires nos paroles.

Allume en nous ta lumière,
emplis d’amour nos coeurs,
affermis toujours de ta force
la faiblesse de notre corps.

Repousse l’ennemi loin de nous,
donne-nous ta paix sans retard,
pour que,sous ta conduite et ton conseil,
nous évitions tout mal et toute erreur.

Fais-nous connaître le Père,
révèle-nous le Fils,
et toi, leur commun Esprit,
fais-nous toujours croire en toi.

Gloire soit à Dieu le Père,
au Fils ressuscité des morts,
à l’Esprit Saint Consolateur,
maintenant et dans tous les siècles.
Amen.
 »

Léopard

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0