L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Ce poème est le troisième et dernier volet d’un triptyque ayant pour thème la Création.
Van Gogh, Nuit étoilée sur le Rhône

Les Étoiles

Au quatrième jour, le ciel est triste et noir.
Noir comme le péché, profond comme l’Absence.
Alors du bout du doigt, nous plantons l’Espérance
Dans ce grand firmament d’où nul ne peut nous voir.
 
Nous dispersons l’obscur de l’opaque miroir,
Pianotant à six mains, inventant les cadences
Et selon notre plan, nos doigts vont, volent et dansent
Et poudre de lumière l’habit du mouroir.
 
Nous planons sur ces eaux, sur la céleste ondée
Vide de sons, de sens et de solennité
Et nous continuons pour nous apercevoir
 
Que nos doigts pour le ciel, sont une délivrance.
Promenant sur son corps, ils calment ses souffrances
Et créent la mélodie, les étoiles et le soir.

*

Charles Cartigny


Retrouvez ici les deux autres volets du triptyque :

I. — Le Premier Poète

II. — Le Viol

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0