L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

La Semaine Sainte sur le R&N : Charles Cartigny : « Les Rameaux de la Méduse »

Ce poème fut publié pour la première fois le 1er avril 2012.

En cette semaine Sainte, le Rouge et le Noir, avec Spe Salvi, dont Bago est le président, vous propose, pour chaque jour, une méditation issue de l’Evangile du jour. C’est aujourd’hui Charles Cartigny, sur l’entrée de Jésus à Jérusalem.

Les Rameaux de la Méduse

Jérusalem s’éveillait
Pour fêter ce dimanche
Les habitants se ruaient
Dans les rues de chaux blanche.
Jérusalem s’éveillait.
 
Jérusalem s’amusait.
On entendait des rires.
Partout, les gens se joignaient
A la mer de sourires
Que Jérusalem s’offrait.
 
Jérusalem chantait.
La puissance de Dieu.
S’enchantant des chants passés,
Psaumes de leurs aïeux.
Jérusalem dansait.
 
Comme sa mère en l’attendant,
Il choisit de monter un âne
Et Jérusalem en chantant
Vint l’accueillir comme la manne
Qu’auraient leurs parents.
 
On fit des rameaux de fortune
Pour ce Jésus de Nazareth
Et les gens montaient sur les dunes
Pour voir arriver le prophète.
Qu’avaient attendu leurs parents.
 
Pleurant, chantant, tous s’approchaient.
Pour toucher le manteau de toile
De ce Jésus qu’on espérait
Depuis l’Abraham aux étoiles
Que nos pères ont toujours été.
 
Voyant la foule autant l’aimer,
Un étranger l’eut cru un roi
Mais tous ces rameaux médusés
Que couchaient les hommes en émoi
N’étaient pas de nos royautés.
 
Le saint Agneau gravit la ville
Et tous en chœur, on l’acclamait.
Mais lorsque le fruit de la vigne
Et du labeur du boulanger
Remontera sur la colline,
 
Les rameaux seront oubliés.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0