L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

La réinstauration de la Sainte-Ligue, une excellente initiative du Cardinal Burke

Une initiative à saluer est la résurrection de la Sainte-Ligue, sous le haut patronage du Cardinal Burke, ancien Préfet du Tribunal suprême de la Signature apostolique et désormais Cardinal Patronus de l’Ordre de Malte.

Le Cardinal Burke

La Sainte-Ligue fut initialement fondée par le pape Saint Pie V en réponse aux menaces auxquelles devait faire face la Chrétienté dans la seconde moitié du XVIè s, lesquelles culminèrent lors la bataille de Lépante en 1571, puis s’évanouirent avec la victoire providentielle et mariale du camp chrétien. L’objectif de la Sainte-Ligue était alors de rassembler de petites troupes de catholiques, individuelles ou armées, alors dispersées. Elles furent fédérées sous un double patronage religieux (Saint Pie V lui-même) et séculier (Dom Juan d’Autriche).

La bataille de Lépante par Véronèse

La Sainte-Ligue, définie comme un ordre de chevalerie marial, vise à fédérer les hommes aux convictions catholiques au sein de leur paroisse, autour d’un temps d’adoration, de confession et d’amitié fraternelle dans le Christ.

Une citation de Saint Jean-Paul II est centrale à la résurgence de ce mouvement, et motive la réinstauration d’une Sainte-Ligue. Celui-ci affirmait aux évêques américains en 1967 :
« Nous faisons aujourd’hui face à la confrontation que l’humanité a traversé. Je ne pense pas que de larges cercles de la société américaine ou de larges cercles de la communauté chrétienne le réalisent entièrement. Nous sommes maintenant face à la confrontation finale entre l’Église et l’anti-Église, de l’Évangile et l’anti-Évangile. Cette confrontation se trouve dans les plans de la providence divine. Il s’agit d’une épreuve que toute l’Église ... doit relever »

Notre Dame de Guadalupe, déclarée Patronne des Amériques par Saint Jean-Paul II

Pour répondre à ce défi, la Sainte-Ligue propose :

  • D’instaurer de façon mensuelle des heures saintes d’adoration eucharistique.
  • D’encourager les consécrations au Sacré Cœur de Jésus, au Cœur Immaculé de Marie et au Cœur Très Pur de Joseph.
  • D’unifier les membres de l’Église Militante dans un front aguerri au combat spirituel.
  • De s’efforcer à implanter dans chaque paroisse catholique une heure sainte, à un rythme au moins mensuel.
Un exemple d’adoration eucharistique

Si la Sainte-Ligue semble avoir gagné du terrain aux États-Unis, son expansion en Europe semble assez limitée. Pourtant, le vieux continent est au centre des enjeux géopolitiques et religieux des années à venir, comme à l’époque de Lépante et de S. Pie V.

On ne peut donc qu’encourager et faire connaître cette initiative salutaire au sein des paroisses de France, l’instauration d’une heure sainte étant d’ailleurs une des demandes faites par Notre Seigneur Jésus-Christ à Marguerite-Marie Alacoque en 1674.

Quare Fremuerunt

Pour plus de renseignements :

The Holy League | Joining Forces in a Spirit of Marian Chivalry

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0