L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[CHARTRES 2015] Homélie de Mgr Schneider : « N’ayez pas peur d’être héroïques »

Mgr Schneider est évêque auxiliaire d’Astana, au Kazakhstan. Il est l’auteur d’ouvrages remarqués, parmi lesquels Corpus Christi. La communion dans la main au coeur de la crise dans l’Église, paru en France en 2014 grâce à Renaissance catholique.
Retrouvez nos entretiens avec Son Excellence, sur la Sainte Communion et sur l’ordre naturel.
Défenseur infatigable du Saint-Sacrement, Mgr Schneider présidait dimanche la messe de pentecôte du pèlerinage de Chartres. Voici son homélie

« Au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Ainsi -soit-il.

Mes chers frères et soeurs, nous célébrons aujourd’hui la solennité de la Pentecôte, faisant mémoire de la descente visible du Saint-Esprit sur les apôtres, quand le Saint-Esprit a rempli les coeurs des fidèles de sa présence Divine et a comblé leurs âmes de ses sept dons et surtout du don de l’amour Divin. C’est depuis ce jour que le feu de l’amour Divin a commencé à brûler dans les âmes.

Quels sont les effets de ce feu Divin ? C’est la transformation de notre amour humain très faible et inconstant en un amour surnaturel. Grâce à cet amour surnaturel nous pouvons aimer Dieu avec toutes nos forces et aimer notre prochain comme nous-mêmes. Le feu de l’amour Divin dans notre âme contient surtout la vertu de force. La vertu de force a donné aux fidèles pendant deux mille ans la capacité de préférer la mort plutôt que de trahir les promesses baptismales, mourir plutôt que pécher, mourir plutôt que trahir les promesses matrimoniales, mourir plutôt que trahir les promesses sacerdotales, mourir plutôt que trahir les voeux religieux.

Pour rester fidèle aux commandements de Dieu il y a de nos jours des familles, des jeunes gens, des prêtres et des évêques qui sont souvent marginalisés, ridiculisés et persécutés par le pouvoir dictatorial de la nouvelle idéologie néo-marxiste mondiale du genre et du culte de la terre et du climat. Cependant il y a aussi des familles, des jeunes gens, des prêtres, des séminaristes et même des évêques qui sont marginalisés et ridiculisés parfois dans la sphère ecclésiale à cause de leur fidélité à l’intégrité de la foi catholique et du culte Divin selon la tradition des apôtres et de nos ancêtres.

La Pentecôte est aussi le jour de la naissance visible de l’Église, qui est la grande famille de tous les fils adoptifs de Dieu. Il y a cependant une autre création Divine qui s’appelle la famille humaine constituée par le père, la mère et leurs enfants. Notre Sauveur Jésus Christ a élevé la famille naturelle à la dignité de l’église domestique grâce au sacrement du mariage. De nos jours la famille naturelle et la famille chrétienne sont devenues l’objet principal des attaques et de la destruction du régime mondial de l’idéologie néo-marxiste du genre. Nous vivons dans le temps de la famille, paradoxalement parce qu’elle est attaquée. Aujourd’hui la famille est appelée à donner le témoignage de la beauté Divine de son être et de sa vocation.

Pour rester fidèle à sa vocation la famille catholique doit pratiquer en premier lieu la prière quotidienne commune. Le Pape Pie XII avait dit : « Nous vous en supplions, ayez à coeur de garder cette belle tradition des familles chrétiennes : la prière du soir en commun. Elle se réunit à la fin de chaque jour, pour implorer la bénédiction de Dieu et honorer la Vierge Immaculée par le rosaire de ses louanges pour tous ceux qui s’endormiront sous le même toit. Si les dures et inexorables exigences de la vie moderne ne vous laissent pas le loisir de consacrer à la reconnaissance envers Dieu ces quelques minutes bénies, ni d’y ajouter, suivant une coutume aimée de nos pères, la lecture d’une brève vie de saint, du saint que l’Eglise nous propose comme modèle et protecteur spécial chaque jour, gardez-vous de sacrifier en entier, pour rapide qu’il doive être, ce moment qu’ensemble vous consacrez à Dieu, pour le louer et lui présenter vos désirs, vos besoins, vos peines et vos occupations. Le centre de votre existence doit être le Crucifié ou l’image du Sacré-Coeur de Jésus : Que le Christ règne sur votre foyer et vous réunisse chaque jour autour de lui.  » (Discours du 12 février 1941).

Ô famille catholique, pères et mères de famille, enfants, jeunes hommes et jeunes filles, n’ayez pas peur de combattre contre le péché, contre l’esprit séducteur de l’idéologie néo-païenne. N’ayez pas peur de combattre pour défendre les commandements de Dieu, pour défendre l’intégrité de Votre foi et de Votre chasteté. N’ayez pas peur d’être héroïques. Écoutons ce que nous disait le Pape Pie XII : « Aux temps modernes comme aux premiers siècles du christianisme, dans les pays où sévissent les persécutions religieuses ouvertes, ou sournoises et non moins dures, les plus humbles fidèles peuvent, d’un moment à l’autre, se trouver dans la dramatique nécessité de choisir entre leur foi qu’ils ont le devoir de conserver intacte, et leur liberté, leurs moyens de subsistance ou même leur propre vie. Mais aux époques normales, dans les conditions ordinaires des familles chrétiennes, il arrive parfois que les âmes se voient dans l’alternative de violer un imprescriptible devoir ou de s’exposer, dans leur santé, dans leurs biens, dans leurs positions familiale et sociale, à des sacrifices et à des risques douloureux et pressants : elles se voient mises dans la nécessité d’être héroïques et de se montrer héroïques, si elles veulent rester fidèles à leurs devoirs et demeurer dans la grâce de Dieu » (Discours du 20 août 1941).

Mes chers frères et soeurs, la famille catholique a encore une vocation qui parfois est oubliée de nos jours. C’est la vocation d’être le premier séminaire (cf. Concile Vatican II, Optatam totius, n. 2). Quelle est la nécessité la plus urgente pour l’Église et le monde de nos jours ? La nécessité la plus urgente de nos jours est d’avoir des familles authentiquement catholiques qui deviennent les premiers séminaires des vocations sacerdotales et religieuses. Le Pape Jean-Paul Il avait dit aux couples catholiques : « Si Jésus avec un acte d’amour de prédilection pour Votre famille, donnait à un de vos fils le don de la vocation sacerdotale ou religieuse, quelle serait Votre attitude ? J’espère que Vous croyez dans la parole de Don Bosco qui disait : Le don le plus grand que Dieu peut offrir à une famille c’est un fils prêtre. Soyez donc prêts à recevoir ce don avec gratitude cordiale et sincère. » (Angélus, 13 janvier 1980).

Chers pères, chères mères, chers grands-pères et grand-mères catholiques, dites :« Seigneur, si Vous voulez, appelez un de mes fils, un de mes petits-fils, au sacerdoce ». Jeunes hommes et jeunes filles qui sentez dans Votre âme la vocation au mariage, la vocation de fonder une église domestique, dites : « Seigneur, si Vous voulez, appelez un de mes futurs fils au sacerdoce. » Et vous garçons et jeunes hommes, quelqu’un de vous pourrait dire :« Seigneur, je suis prêt à Vous suivre, si Vous m’appelez au sacerdoce. »
Quelle belle vocation d’être un vrai catholique ! Quelle belle vocation de combattre pour l’intégrité de la foi et des commandements de Dieu ! Quelle belle vocation d’être une famille catholique, une église domestique ! Quelle belle vocation d’être un jeune homme, une jeune fille chaste ! Quelle belle vocation d’être un séminariste et un prêtre avec un coeur pur et ardent !
N’ayons pas peur du Goliath de nos jours, qu’est la dictature de la nouvelle idéologie antichrétienne mondiale. Le feu d’amour Divin et le don de force du Saint-Esprit nous rendront capable de vaincre le Goliath de nos jours avec les cinq pierres de la fronde de David.
Venez, Saint-Esprit et faites fleurir de nouveau beaucoup d’églises domestiques, lesquelles nous donneront les cinq pierres de David qui vaincront le Goliath, c’est à dire : des bons pères et mères catholiques, des purs enfants, des purs jeunes gens, des purs prêtres et des évêques intrépides.

Venez Saint-Esprit, venez ! Ainsi-soit-il. »

Crédit photo : ND de Chrétienté

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0