L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[NEUVAINE POUR LA FRANCE] La maternité divine de la Vierge Marie

Du 15 novembre 2014 au 15 août 2015, une grande Neuvaine pour la France est proposée aux catholiques français. Le Rouge & le Noir se joint pleinement à cette initiative.
Chaque jour, le site de la Neuvaine pour la France met en ligne des ressources spirituelles. Nous les relayons régulièrement dans nos colonnes, vous invitant à les méditer et à vous unir à nous dans la prière.
En cette fête de Marie, Mère de Dieu, confions lui notre pays et toutes nos intentions pour cette année 2015.

La maternité divine de la Vierge Marie

H.M Manteau-Bonamy o.p., La doctrine mariale du Père Kolbe, Paris, Lethielleux, 1979, p. 73-74

« De soi, en sa nature de femme, dès sa conception, la Vierge a bien une nature apte à la maternité humaine comme toutes les autres femmes dans le sein de leur propre mère. Mais, ce qui est particulier à la Vierge, c’est qu’elle ne fut pas appelée à être mère humaine d’un fils humain. Sa vocation tout à fait personnelle est d’être la Mère de Dieu, c’est-à-dire que sa maternité est toute relative à la Filiation divine de Celui qu’elle enfanta selon la chair. Sa divine maternité fut donc déjà définie dès qu’elle fut conçue dans le sein d’Anne, sa mère. Une telle maternité, on le devine, implique la présence du Saint-Esprit.
Il ne s’agit pas de la présence normale, naturelle, selon laquelle Dieu l’a créée et la maintient dans l’être. Il ne s’agit pas non plus de la présence de Dieu qui fait participer, par grâce, à sa Nature tout homme baptisé. Certes, l’âme de Marie, dès sa conception, fut remplie de la grâce sanctifiante, plus que toute autre créature devenue amie de Dieu par le baptême.
Il s’agit d’une présence nouvelle du Saint-Esprit qui l’unit à Lui selon son Etre divin personnel, source divine de toute maternité. Ou en d’autres termes : A l’instant de la conception de la Vierge, le Père et le Fils assimilent cette créature à leur commun Esprit pour qu’elle soit apte à devenir Mère du Fils par l’Esprit-Saint. Dès cet instant c’est au fond de son être de femme que cette grâce unique l’atteint, réellement, puisque, par cette grâce, l’Immaculée est déjà définie, comme « programmée » oserait-on dire, comme Mère de Dieu qui est sa vocation unique. Saint Maximilien Kolbe le dit avec plus de précision en son texte-testament : « Chez les créatures faites à la ressemblance de Dieu, l’union par l’amour sponsal est l’union la plus intime. D’une manière beaucoup plus précieuse, plus intérieure, plus essentielle, l’Esprit très saint vit dans l’âme de l’Immaculée, dans son être et la féconde, et cela dès le premier jour de son existence, durant toute sa vie, et jusque dans l’éternité. Cette éternelle Immaculée Conception (l’Esprit-Saint) conçoit de façon immaculée la vie divine dans le sein de son âme, à elle, Immaculée Conception. Et le sein virginal du corps de Marie lui est réservé et il y conçoit aussi dans le temps -comme tout ce qui est matériel se passe dans le temps-, la vie de l’Homme-Dieu » (17 février 1941) »


Illustration : Vierge à l’enfant, Fra Angelico, vers 1450

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0