L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

« Ainsi nous naviguons vers votre cathédrale.
De loin en loin surnage un chapelet de meules,
Rondes comme des tours, opulentes et seules
Comme un rang de châteaux sur la barque amirale
 »

Charles Péguy, in La Tapisserie de Notre-Dame

Nous étions dix mille pèlerins sur les chemins de France, entre deux fières cathédrales dédiées à la Sainte Vierge. A la suite de Charles Péguy qui mourut il y a cent ans, nous avons prié tout en traçant notre sillon dans les plaines dorées de la Beauce.
Nous avons troqué nos habitudes mondaines pour le pas décidé et l’humilité du marcheur, chantant la gloire de la Mère de Dieu.
Nous étions pèlerins de Notre-Dame de Chrétienté, en ces jours de Pentecôte.

Les corps fatigués mais l’âme claire, nous avons posé genoux à terre en apercevant les deux flèches du grand navire de pierre, dont l’ancre fut jetée dans l’océan de blés il y a plus de huit siècles.
Les chants, les bannières frappées du Sacré Cœur, les croix de chapitre ornées du nom de nos saints, les chapelets, les sacrements reçus des mains des prêtres formaient un bouquet spirituel que nos pauvres mains déposèrent devant l’autel. Invisibles sur les sentiers du pèlerinage, les Anges gardiens, pèlerins non-marcheurs, nous entouraient de leurs prières. Ni la pluie des aurores ni le soleil du Midi n’eurent raison de la Foi des pèlerins, pas plus que l’orage terrible tournoyant autour du bivouac, qui fut comme protégé par quelque bouclier.

Ce récit aurait été vain si l’arrivée à Chartres n’avait été qu’une fin, laissant le pèlerin revenir benoîtement à son morne quotidien. Ce n’était pas une fin. C’était un départ. Prêchant devant la foule des pèlerins, bien trop nombreux pour prendre place dans la cathédrale, Mgr Aillet précisa d’emblée : « C’est une Messe d’envoi en mission  ». Le prélat évoqua longuement l’engagement politique, « partie intégrante de la mission des catholiques  », et corollaire de l’évangélisation, ce devoir crucial que nous rappelle la Pentecôte.

Péguy qualifiait avec raison Notre-Dame de Chartres de « barque amirale ». Un siècle plus tard, cela est toujours vrai : Notre-Dame nous accompagne dans nos pérégrinations. Elle est aussi un phare, et la flotte des pèlerins a largué les amarres, mettant sa confiance dans la Lumière de la Vierge, repère de Vérité et de pureté dans les ténèbres du monde moderne.
Confiance est le maître mot, synthèse admirable de l’abandon du marcheur durant l’effort et de la sérénité du pèlerin arrivé à bon port.
Ainsi gratifiés de cette confiance par le Créateur, les dix mille pèlerins de Chartres sont prêts à l’engagement total et quotidien pour défendre la Chrétienté et accomplir en vérité leur pèlerinage sur la Terre.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0