L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

[ITINERARIUM] : La vision politique de Léon XIII

26 avril 2012 Rédacteur

Lorsqu’en 1878, à l’âge de 68 ans, le cardinal Pecci devient le pape Léon XIII, les observateurs attentifs attendent un règne de transition, un pontificat bref, après les 31 ans de Pie IX. Ce pontificat dura pourtant 25 ans et Léon XIII a fortement marqué le gouvernement de l’Église, notamment par sa vision politique.

À son arrivée sur le trône de Pierre, Rome est envahie depuis sept ans par les troupes du roi d’Italie, et le pape est prisonnier au Vatican. Le positivisme et le libéralisme sont les doctrines maîtresses de l’Europe. La France est tenue par les Républicains, dont l’anticléricalisme sert de programme de gouvernement. L’Allemagne est dirigée par Bismarck, qui met en œuvre le Kulturkampf contre les catholiques, pour affirmer l’identité prussienne du Reich. Autant dire que la situation politique de l’Église est préoccupante. Léon XIII a pourtant réussi l’exploit de replacer le Vatican au centre de la diplomatie européenne. Il a fait plier Bismarck et a permis aux catholiques français de ne pas être complètement exclus du jeu politique. Il a amorcé un rapprochement avec les Russes et les Anglicans, dont Newman est l’exemple le plus fameux. Son pontificat est donc un signe d’espérance, car la situation alarmante de 1878 a été renversée et, à sa mort en 1903, l’Église se porte mieux. Sa vision politique se fonde sur cinq principes majeurs, que nous allons esquisser ci-après.

La suite sur Itinerarium

26 avril 2012 Rédacteur

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0