L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Hollande à Rome : rien à attendre, peu à espérer

24 janvier 2014 lysenfleur ,

Tout le monde sait que le président Hollande visite le Saint-Père prochainement.Tout le monde sait que cette visite se soldera par une courtoisie mutuellement et dûment rendue entre Chefs d’État sans que l’on puisse espérer un seul instant, sauf intercession divine expresse, un changement de ligne de la part d’un président de la République qui, on le sait, a préféré faire allégeance à des puissances obscures qu’on ne cite plus plutôt qu’au Père des rois et au Régent du monde.

Traditionnelles poignées de mains, clins d’œil enjôleurs, sourires officiels, le ton ne sera pas donné. Il ne l’a jamais été. Traditionnellement, le président de la République française, en se rendant au Vatican, n’a jamais eu pour objectif de réaffirmer une quelconque allégeance au Souverain pontife et à l’Église de Rome, c’est pourtant ce que les peuples croiront devant leur télévision, au bal des faux-culs et des flagorneries. Nous devons le regretter. Le Pape n’exigera rien du président de la République car il sait qu’il n’a que peu d’armes pour lutter contre les réformes sociétales du gouvernement français. Au mieux, Sa Sainteté lui expliquera pourquoi il est important de respecter la sacralité de la vie humaine, d’articuler les institutions séculières de la nation autour de l’ordre voulu de Dieu, d’être un bon « père » pour son peuple. Ces conseils, qui ne sont au XXIe siècle hélas plus des consignes, semblent manifestement très bons, mais la conduite du Chef de l’État s’en retrouvera-t-elle bouleversée ? Rien n’est moins sur. Partout en France, les évêques les plus téméraires verront un symbole, où je ne vois qu’une mise en scène qui se répète depuis de trop nombreuses années.

Un homme se convertit-il dans la ténacité, la fidélité, l’amour, l’humilité et la charité, ou bien dans un coup d’un soir, instantané, sous le feu des caméras du monde entier, et sans aucune intention de changer. Est-on catholique parce que l’on va à l’église à l’occasion, ou par notre pratique quotidienne des sacrements. Le Pape, qui a récemment exprimé son rejet marqué de la culture de mort, trouvera-t-il écho chez ses artisans. Aucune interrogation, seulement des pressentiments, certains fondés sur l’enseignement de l’histoire, d’autres sur un instinct qui nous empêche de croire à ce genre de miracle. Espérons donc simplement que le Saint-Père dans sa sagesse comprenne bien ce qui se joue aujourd’hui en France, que nous avons besoin de lui, que demain ne se fera pas sans son verbe.

24 janvier 2014 lysenfleur ,

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0