L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Comme chaque dimanche, l’Évangile inspire à l’un de nos auteurs un poème en lien avec la Parole divine que nous offre l’Église. Le poème suit l’Évangile.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc ( Lc 10,1-12.17-20.)

Parmi ses disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux devant lui dans toutes les villes et localités où lui-même devait aller. Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson. Allez ! Je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. N’emportez ni argent, ni sac, ni sandales, et ne vous attardez pas en salutations sur la route. Dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : ’Paix à cette maison.’ S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous. Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous servira ; car le travailleur mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison. Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qu’on vous offrira. Là, guérissez les malades, et dites aux habitants : ’Le règne de Dieu est tout proche de vous.’ Mais dans toute ville où vous entrerez et où vous ne serez pas accueillis, sortez sur les places et dites : ’Même la poussière de votre ville, collée à nos pieds, nous la secouons pour vous la laisser. Pourtant sachez-le : le règne de Dieu est tout proche.’ Je vous le déclare : au jour du Jugement, Sodome sera traitée moins sévèrement que cette ville. »
Les soixante-douze disciples revinrent tout joyeux. Ils racontaient : « Seigneur, même les esprits mauvais nous sont soumis en ton nom. » Jésus leur dit : « Je voyais Satan tomber du ciel comme l’éclair. Vous, je vous ai donné pouvoir d’écraser serpents et scorpions, et pouvoir sur toute la puissance de l’Ennemi ; et rien ne pourra vous faire du mal. Cependant, ne vous réjouissez pas parce que les esprits vous sont soumis ; mais réjouissez-vous parce que vos noms sont inscrits dans les cieux. ».

Faites sonnez la marche Enfants Libres de France,
Que battent les tambours et que vibre la Foi.
Que flotte le Saint-Cœur du Seigneur notre Roi,
Et que sourdisse en l’air une mâle espérance
Pour que France retrouve son très pieux aloi.
 
Que cloches et tocsins battent pleines volées,
Que tremblent les vitraux, les parvis et les cœurs.
Que de forts Te Deum résonnent dans les chœurs,
Les porches, les narthex, les nefs et les travées,
Et que France rehausse ses mythiques fleurs.
 
Honorez votre race et le sang de vos pères
Qui coule sans tarir, abondant, vermillon,
Dans vos âmes veinées par les traditions,
Et dans les nobles seins que forgèrent vos mères.
Que France soit aînée et reine des nations.
 
Faites-vous pèlerins, trimardeurs, prosélytes
Emportant la sonnaille aux timbres harmonieux
Au travers des contrées, des pays et des lieux
Où meurt la chrétienté, ses messes et ses rites,
Et que France revoit la foi de ses aïeux.
 
Et qu’au jour où le Christ, avec l’Ève nouvelle,
Les anges et les saints, reviendra couronné,
Édifier triomphal pour toute Éternité
La cité des élus, l’ultime citadelle :
Le Royaume de France ait été pardonné.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2018 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0