L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Contre-Révolutions : Dieu, le Roy et la poudre

« La Contre-Révolution ne sera pas une révolution contraire, mais le contraire de la Révolution. » (Joseph de Maistre)

Pour Dieu et le Roy : la devise adoptée par l’Armée catholique et royale de Vendée, en 1793, est bien connue de nos lecteurs.

À elle seule, cette devise semble résumer l’âme des convulsions contre-révolutionnaires ayant embrasé la France depuis plus de deux siècles. Restaurer l’antique alliance du Trône et de l’Autel : voilà une noble tache à laquelle se sont attelé maints hommes, de la Vendée au Lyonnais, en passant par les Verdets du Midi et les Chouans de Bretagne.

Mais l’on ne saurait mélanger hâtivement ces mouvements et épisodes.
De même, il serait abusif de confondre contre-révolution et royalisme. Des convergences existent évidemment, mais les nuances aussi.

Ainsi, si en 1793 la majorité du bas peuple des campagnes vendéennes est de facto royaliste, c’est essentiellement parce que ce peuple ne peut être républicain.
En effet, derrière la Révolution se cache la volonté de détruire « la Foi de nos pères », selon l’expression du chevalier Charette. C’est donc principalement par réaction envers le nouvel ordre jacobin que surgissent les grands épisodes contre-révolutionnaires.

À l’étranger, la Contre-Révolution existe également à la même époque : nous prendrons l’exemple de l’Autriche, où les Tyroliens se soulèvent pour Dieu et l’Empereur, face à Napoléon et aux Bavarois.

Nous nous intéressons ici aux épisodes historiques, aux mouvements, aux batailles et aux complots. Les idées seront nécessairement traitées, mais il ne s’agira pas d’un essai exhaustif d’idées politiques. La modeste ambition de cette série d’articles est de dresser un tableaux à plusieurs volets, illustrant les différentes facettes de la Contre-Révolution, ou plutôt des Contre-Révolutions.

Ainsi évoquerons nous, dans cette série de billets :

  • Le soulèvement vendéen : un peuple de géants
  • Les Chouans : Dieu et les libertés bretonnes
  • Lyon : la Cité assiégée par la Ligue Noire
  • Les Chevaliers de la Foi
  • Les Verdets : bandes contre-révolutionnaires du Midi
  • Les muscadins : le panache blanc des rebelles parisiens
  • Le Tyrol d’Andreas Hofer  : Für Gott und Kaiser

Les épisodes contre-révolutionnaires du XXe siècle (les Russes Blancs, les Cristeros, l’Action Française ou encore la réaction espagnole à la République) étant des sujets très spécifiques et longs à développer, nous ne les traiterons pas dans cette série d’articles.
Nous nous concentrerons donc sur les contre-révolutions concomitantes de la grande Révolution française de 1789.

Le premier article sera prochainement publié sur votre gazette-en-ligne

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2019 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0