L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Aux trois vertus théologales et à leurs caricatures

24 janvier 2015 Contributeurs extérieurs

Liberté, égalité, fraternité
ou
Poème aux trois vertus théologales et à leurs caricatures
par Jean-Pierre d’AIGREMONT, contributeur au R&N Alsace.
«  Liberté, que de crimes on commet en ton nom ! » (Manon Roland – guillotinée le 8 novembre 1793)

1
Ne dites plus ces mots : « Liberté ! Liberté ! »
Vous, les politiciens, qui avez déserté,
Vous qui avez trahi le grand peuple de France,
Lui avez infligé d’innombrables souffrances !
Ne dites plus ces mots : « Liberté ! Liberté ! »
Vous qui, pour la tuer, vous êtes concertés
Dans vos clans, vos partis et dans vos officines.
Vous qui avez coupé de ses vieilles racines,
Qui avez dévoyé, corrompu, piétiné,
Cette nation choisie, pays prédestiné !
Arrêtez vos discours et cessez vos harangues
Car nous ne parlons plus du tout la même langue ...
Ne dites plus ces mots : « Liberté ! Liberté ! »
Le peuple a bien compris ! Le voici alerté !
Il sait vos tromperies, il connaît vos cabales !
Elle sourd des Enfers votre diarrhée verbale !
Et voilà deux cents ans que vous semez le vent,
Le mensonge et la peur depuis tous vos convents !
Vous abusez les gens, trompez leur innocence !
Vous dites : « Liberté » et vous pensez : « licence »
Vous êtes des escrocs, des falsificateurs,
La liberté pour vous n’est qu’un slogan menteur,
Une vraie duperie, singerie diabolique,
Un ersatz de la Foi, de la vertu biblique !

2
Ne dites jamais plus ce mot : « Égalité ! »
Vous n’abuserez plus notre crédulité !
Vous, les politiciens et vous, les oligarques,
Les stars, les journaleux, les nantis, les énarques,
Parangons de vertu, grands donneurs de leçons,
Mais qui montrez partout vos mauvaises façons !
Ne dites plus ce mot, ni vous ni vos émules,
C’est un slogan usé, une simple formule
Pour tromper les petits et pour les émouvoir,
Un attrape-nigaud pour garder le pouvoir,
Une idée fausse enfin, une doctrine injuste
Que professait déjà l’ancien brigand Procuste !
Ne dites jamais plus ce mot : « Égalité ! »
Vous nous avez montré votre amoralité !
Car cette égalité dont vous faites l’éloge
Est une singerie sortie droit de vos loges,
Une vue de l’esprit, l’idéal des nabots,
Le rêve des tyrans, le propre des robots,
Qui nivelle le moi, le contraint, le façonne,
Qui broie l’individu, écrase la personne,
Qui opprime et qui tue la personnalité !
Ne dites jamais plus ce mot : « Egalité ! »
C’est une parodie, un affront, une outrance,
Un faux qui contredit la vertu d’Espérance !

3
Ne dites jamais plus ce mot : « Fraternité ! »
Dans vos bouches gavées c’est une obscénité,
Un slogan galvaudé, un vieil argumentaire,
De la langue de bois chère aux parlementaires...
Rangez tous vos discours, cessez vos boniments
Dégoulinants d’amour et de bons sentiments,
Ravalez vos serments car vous êtes parjures !
Ce mot dans vos gosiers est une horrible injure
Faite à tous les Français et à l’Humanité !
Ne dites jamais plus ce mot : « Fraternité »,
Pour vous, il signifie faveurs et parrainages,
Relations et réseaux, pistons et copinages,
C’est une incantation au pouvoir, à Mammon,
C’est un culte rendu à l’argent, au démon !
C’est une forgerie – chez vous si coutumière –
Que vous avez montée dès le temps des « Lumières » !
Pour vous, c’est un moyen et c’est un paravent !
Cette fraternité est née dans vos convents,
Vos « ateliers » secrets, vos « tenues » clandestines,
C’est un monstre allaité au sang des guillotines,
Qui enfanta partout des régimes odieux !
Votre fraternité est chimère sans Dieu,
Une contrefaçon, une immense imposture !
De la vraie Charité, c’est la caricature !

© Jean-Pierre d’AIGREMONT
Membre de la Société des Auteurs Compositeurs Dramatiques
Poème déposé à la SACD

La belle Strasbourgeoise, tableau de Jean-Pierre d’Aigremont :

24 janvier 2015 Contributeurs extérieurs

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2017 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0