L’infolettre du R&N revient bientôt dans vos électroboîtes.

Appel d’un avocat aux veilleurs debout de Paris

Un avocat, contraint de rester anonyme pour des raisons professionnelles, nous a prié de publier cette tribune. Nous le faisons bien volontiers.

Appel d’un avocat aux veilleurs debout de Paris

Vous avez été jeudi après-midi des centaines de jeunes à veiller debout dans Paris pour demander la libération de notre premier prisonnier politique, Nicolas. Par cette même action, vous avez réussi à montrer, à Paris comme ailleurs, que nous ne lâchions rien et que le peuple français reste fermement opposé à cette loi inique qui détruit le mariage et la famille pour satisfaire la demande illégitime de lobbys ultra-minoritaires.

C’est l’une des meilleures initiatives qui aient été lancées depuis plusieurs mois. Car tout est de votre côté. En effet, vous ne constituez pas une manifestation puisque vous ne formez pas d’attroupement, vous n’avez pas de slogans et vous n’avez pas de signes distinctifs. De plus, vous ne créez aucun trouble à l’ordre public. Vous ne pouvez donc pas être arrêtés pour votre présence sur les lieux que vous occupez. Tout ordre contraire serait illégal. Continuez donc de rester immobiles tout en restant écartés les uns des autres afin de ne pas créer d’attroupement et de ne pas troubler l’ordre public. Continuez de porter chacun un livre, ce qui permet de vous distinguez des badauds et de faire comprendre aux gens que vous êtes là pour une même raison.

En ce qui concerne les veilleurs de Paris, je les appelle à changer radicalement de stratégie. Nicolas n’a pas été condamné par le ministère de la justice ; il l’a été par un juge, dans le palais de justice. Au lieu de veiller place Vendôme, ce qui n’aura aucun impact sur un gouvernement qui ne veut pas nous entendre (même 1 600 000 Français ne les ont pas fait changer), venez veiller devant le palais de justice, sur la place Lépine, mais aussi derrière le palais, sur la place Dauphine. Vous étiez hier plusieurs centaines devant le palais, sur la place Lépine, sur la place Vendôme, sur la place Beauvau et devant l’Élysée. Vous auriez les moyens de remplir à la fois la place Lépine et à la fois la place Dauphine ; vous seriez peut-être même assez pour vous placer sur les trottoirs qui entourent le palais, sur les quais de Seine.

C’est là que le vrai combat de la justice se mène, pas ailleurs. Imaginez qu’en remplissant ainsi les abords du palais de justice, n’importe quel magistrat sera obligé de vous voir, que ce soit en entrant par la place Lépine ou par la place Dauphine. Et les conséquences ne seront pas négligeables. Face à l’omerta médiatique, certains magistrats ne sont pas au courant de ce qu’il se passe en France. Il y en a qui sont de bonne volonté, il ne faut pas croire qu’ils sont tous à la botte du pouvoir. Si vous entourez pacifiquement le palais de justice, ceux qui sont de bonne volonté peuvent prendre conscience que le peuple n’est plus en accord avec le pouvoir. Ils se poseront des questions qu’ils ne se poseront pas s’ils ne vous voient pas massivement entourer le palais de façon pacifique.

Nicolas est un prisonnier politique ce qui veut dire que le pouvoir a fait pression sur la justice pour le faire condamner. Ne faites pas pression sur le pouvoir dans l’immédiat ; faites vous simplement connaître de la justice en vous faisant massivement voir aux abords du palais. Et là, vous combattrez vraiment le pouvoir, sur son propre terrain, en affaiblissant la collusion qu’il veut créer avec la justice.

Prolongez la discussion

Le R&N a besoin de vous !
ContribuerFaire un don

Le R&N

Le Rouge & le Noir est un site internet d’information, de réflexion et d’analyse. Son identité est fondamentalement catholique. Il n’est point la voix officielle de l’Église, ni même un représentant de l’Église ou de son clergé. Les auteurs n’engagent que leur propre conscience. En revanche, cette gazette-en-ligne se veut dans l’Église. Son universalité ne se dément point car elle admet en son sein les diverses « tendances » qui sont en communion avec l’évêque de Rome : depuis les modérés de La Croix jusqu’aux traditionalistes intransigeants.

© 2011-2015 Le Rouge & le Noir v. 3.0, tous droits réservés.
Plan du siteContactRSS 2.0